Ce que j’ai appris en méditant tous les jours depuis 3 ans

31 août 2020 12 minutes de lecture 31
ce-que-j'ai-appris-en-3-ans-de-meditation-2-blog

Cela fait maintenant 3 ans que je pratique la méditation au quotidien et c’est une habitude qui a totalement changé ma vie ! Lorsque j’ai commencé, la pratique de la méditation se démocratisait tout juste : on commençait à voir la méditation comme une pratique bien-être avérée et quelques applications de méditation guidée voyaient le jour. C’est après avoir écouté un podcast de Gretchen Rubin que j’ai téléchargé l’application Headspace et que je me suis lancée dans la méditation ! J’ai tout de suite accroché et comme c’est une habitude qui s’est rapidement inscrite dans mon quotidien. Même si j’ai été moins assidue que d’autres durant certaines périodes de ma vie ces 3 dernières années, j’y suis toujours revenue.

Ce qui est chouette avec la méditation c’est qu’il s’agit d’une discipline très facile d’accès et dont on peut en tirer des bénéfices très rapidement en la pratiquant régulièrement ! Ses vertus sont nombreuses et variées :

 

  • Mieux gérer  le stress et l’anxiété ;
  • Mieux gérer ses émotions et améliorer la qualité de ses rapports avec les autres dans les sphères pro et perso ;
  • Apprendre à se concentrer et à gérer les troubles de l’attention ;
  • Booster son estime et sa confiance en soi ;
  • Diminuer les maux de tête et migraines (je fais dorénavant passer tous mes maux de tête en méditant) ;
  • Apprendre à gérer les émotions débordantes : hypersensibilité et/ou colère, impulsivité ou agressivité ;
  • Booster la créativité ;
  • Améliorer l’humeur et le bien être mental au quotidien ;
  • Permettre de réduire le temps d’endormissement et d’améliorer la qualité du sommeil ;
  • Aider à lâcher prise et à prendre du recul.

Même si la méditation a trouvé de plus en plus d’adeptes ces dernières années, je sais que beaucoup de gens ont encore des a priori et/ou ont l’impression que ce n’est pas une pratique faite pour eux ou qu’ils ne seront pas capables de méditer. Trop souvent on pense que méditer c’est être immobile et ne penser à rien ! C’est faux ! Le simple fait d’être assis.e et d’essayer de méditer est considéré comme de la méditation ! L’idée de la méditation est de prendre du recul sur ses propres pensées, de les regarder défiler sans s’y accrocher, sans les juger … et de revenir à sa respiration. C’est une habitude qui prend un peu de temps à se mettre en place (et qui s’adopte plus ou moins rapidement selon les gens, il n’y a pas de règle) et c’est plus simple certains jours que d’autres, même après des années de pratique ! Certains jours notre esprit est calme et d’autres il va à mille à l’heure, c’est normal !

Évidemment, les bienfaits de la méditation peuvent être très différents selon les gens qui la pratiquent. Dans cet article je vous parle de mon expérience personnelle et des enseignements que j’ai tirés de mes trois années de méditation avec, en fin d’article, quelques conseils pour vous lancer dans cette pratique si vous n’avez pas encore sauté le pas 🙂

 

Je rumine moins et j’arrive davantage à prendre du recul

On passe tous beaucoup de temps à cogiter. C’est quelque chose de naturel bien sûr, mais ce n’est pas nécessairement une bonne chose lorsque nos pensées se transforment en rumination mentale incessante et génèrent de l’anxiété dans notre quotidien. 

Même si c’est paradoxal, nous sommes souvent nous-mêmes à l’origine de nos propres situations d’anxiété extrême. Comme je vous en parlais déjà dans mon article sur l’anxiété, lorsque notre esprit s’emballe et que nous nous projetons dans le futur en imaginant les pires scénarios, notre corps réagit en générant des émotions souvent négatives, notamment de l’angoisse. Ce que nous avons alors imaginé dans notre esprit se matérialise physiquement et devient d’autant plus réel et anxiogène.

La méditation est particulièrement précieuse pour apprendre à observer la manière dont notre esprit quitte le réel pour partir dans le virtuel de nos pensées et de nos ruminations mentales. Elle aide à se recentrer sur les faits, sans en rajouter davantage, et à prendre du recul sur une situation ou une émotion en recentrant son esprit sur le moment présent : son souffle, ce que l’on voit, entend, sent, etc.

Après quelques semaines de pratique seulement, je me suis aperçue que j’avais plus de facilité à repérer les moments où mon esprit s’égarait et partait dans une spirale infernale de scénarios post-apocalyptiques sans réel fondement tangible ! Dans les moments de stress et d’anxiété, quelques minutes de méditation (parfois seulement 3 minutes) et quelques exercices de respiration me donnent systématiquement une autre perspective, c’est vraiment fou ! Vous verrez on se sent totalement différent.e après cet exercice ! 

 

Mes capacités d’attention se sont développées

En exerçant mon esprit à ne pas divaguer et à rester concentré sur une même cible (le souffle lors de la méditation), j’ai largement développé ma capacité de concentration ! 

Muscler son attention passe en grande partie par le fait de n’effectuer qu’une seule tâche à la fois et en être pleinement conscient.e. Or, nous avons toujours la tentation de faire plusieurs choses en même temps (marcher en écrivant un texto, se brosser les dents en allant sur Instagram, etc.), mais c’est contre-productif : de nombreuses études scientifiques ont déjà prouvé que l’on se sent mieux lorsque l’on se consacre pleinement à une seule tâche à la fois, puisque cela génère moins de stress et moins de risques d’erreurs. J’utilise également régulièrement la technique Pomodoro (dont je vous parlais dans cet article) qui permet de se concentrer sur une même tâche.

 

ce-que-j'ai-appris-en-3-ans-de-meditation-3-blog

Je suis plus à l’écoute de moi-même

Souvent, on prête uniquement attention à son état physique ou mental lorsqu’on ne se sent pas bien, quand on manque d’énergie ou qu’on n’est pas au top de sa forme. La méditation va inviter à se questionner sur son état physique au quotidien et pas uniquement en cas de coup de mou. 

Bien sûr, il ne s’agit pas de devenir hypocondriaque, mais simplement d’apprendre à prendre conscience de son état chaque jour, afin d’apporter les bonnes solutions à son bien-être : par exemple, comment vous sentez-vous physiquement après avoir mangé tel repas ? Après avoir passé du temps avec telle ou telle personne ? Dans quel état est votre corps à l’instant présent ? Crispé, détendu ? Êtes-vous plein.e d’énergie ou au contraire fatigué.e par rapport à la veille ? Cela s’appelle l’intéroception si vous voulez en lire davantage sur le concept 🙂 

Cela permet notamment de prendre conscience des choses, situations ou personnes et de leur impact (positif ou négatif) sur notre énergie et notre état. C’est vraiment très intéressant et une bonne manière de guider ses choix quotidiens 😉

NB : Je vous en reparlerai dans un prochain article, mais je me suis récemment lancée dans la tenue d’un journal, une pratique qui consiste à écrire quelques phrases chaque jour pour retranscrire notre journée, comme dans un journal intime lorsqu’on était ado 😉 C’est un exercice hyper libératoire qui me permet de faire de la place dans mon esprit et de ne pas laisser stagner mes émotions et c’est une bonne pratique en parallèle de la méditation pour prendre conscience de ses émotions et de son état au quotidien. Je vous recommande !

 

Je profite davantage des « petites choses »

Aujourd’hui, nous sommes tellement sollicités de toutes parts qu’il est bien difficile de résister aux stimuli extérieurs qui nous entourent et nous poussent toujours vers le plus, tout en nous éloignant parfois de l’essentiel souvent sous nos yeux.

Désormais et en partie grâce à la méditation, je parviens mieux à profiter et me satisfaire des plaisirs simples du quotidien, des choses qui peuvent paraître banales, mais qui sont finalement sources de joie et qui créent du lien avec les gens qui m’entourent. La méditation nous entraîne à être pleinement conscient.e, attentif.ve et présent.e à chaque instant et dans chaque expérience vécue.

Méditer vise à nous ramener à ce qui est essentiel et nous aide à nous en satisfaire sans toujours chercher à avoir « plus » ou « mieux ». Si vous parlez anglais, le podcast de The Minimalists est génial et prône cette même démarche (j’ai dévoré plus de 150 épisodes pendant le confinement et ça m’a beaucoup appris).

 

Je suis plus indulgente avec moi-même

C’était l’un des objectifs lors de ma détox digitale de début d’année suite à mon burnout. Durant cette période, j’ai vraiment mis l’accent sur ma pratique de la méditation pour en faire une vraie habitude ancrée dans mon quotidien. Les quelques mois précédant mon burnout, j’avais l’esprit tellement encombré que je peinais parfois à méditer tous les jours et ma pratique était devenue moins régulière. Je médite désormais tous les jours, plus ou moins longtemps en fonction du temps qui m’est disponible (3 minutes quand je suis pressée, 10 minutes quand j’ai le temps).

Nous sommes souvent nos propres bourreaux, tellement dur.e.s et intransigeants avec nous-mêmes ! Je suis de nature extrêmement perfectionniste et je me mets la pression en permanence depuis 30 ans ! J’ai toujours été très douce avec moi-même sur le plan physique (j’ai des complexes comme tout le monde, mais je m’accepte très bien et je suis infiniment reconnaissante de mon corps en bonne santé), mais j’ai beaucoup plus de mal sur le plan mental (j’ai naturellement tendance à ne tolérer aucune erreur de ma part, aucun signe de faiblesse, etc.)

La méditation enseigne l’art de faire preuve de respect pour soi et d’être indulgent envers soi-même, ce qui me fait beaucoup de bien. Imaginez un monde où nous serions toujours bienveillant.e.s envers nous-mêmes ! Finies l’autocritique (qui est généralement la plus dure), l’autopunition et la comparaison avec les autres. Prendre conscience de ces pensées difficiles que nous avons envers nous-mêmes est le premier pas pour s’en défaire !

Si le sujet vous intéresse, j’ai récemment publié un article sur la manière dont j’apprends à me libérer du regard des autres

Je dors mieux

Si vous me suivez régulièrement, vous savez à quel point je suis obsédée par le sujet du sommeil ! Sans une bonne nuit de sommeil je ne suis plus tout à fait moi-même le lendemain, demandez à mes proches ! 😉  J’ai d’ailleurs récemment écrit un article complet sur ce sujet, où je vous explique comment le sommeil impacte notre vie et notre santé si vous avez envie de le relire 😉

S’il y a bien une chose que j’ai appris au fil de mes recherches et lectures sur le sommeil c’est que pour profiter d’un sommeil vraiment réparateur, il faut qu’un certain nombre de conditions soient réunies, d’où mon attrait pour une routine du soir !

Parmi ces conditions, le fait de ne pas aller se coucher en ayant l’esprit préoccupé et de réussir à lâcher prise est très important. Méditer quelques minutes avant de se coucher extrêmement bénéfique : cela permet de laisser la journée qui vient de s’écouler derrière soi, de prendre du recul sur les évènements passés et de porter son attention sur la nuit à venir. De plus, le rythme cardiaque ralentit lors d’une session de méditation : ainsi, méditer avant de dormir revient littéralement à préparer son corps et son esprit au sommeil, permettant de s’endormir plus rapidement et facilement.

Lorsque j’ai du mal à m’endormir ou que je me réveille en pleine nuit en peinant à me rendormir, j’utilise les « sleepcasts » de l’application Headspace : c’est GENIAL ! Ce sont des genres d’histoires mêlant méditation, récit et musique d’ambiance apaisante ! Ca marche à tous les coups sur moi pour trouver le sommeil !

 

Je me laisse moins facilement submerger par mes émotions

La méditation m’a vraiment aidée à réfléchir davantage avant de réagir, notamment aux émotions que je ressens et à la manière dont j’accueille certaines nouvelles ou situations.

Désormais, lorsque je suis contrariée par exemple, je ne cherche pas à me débarrasser de cette émotion aussi vite que possible, car elle n’est pas plaisante à ressentir. Je prends au contraire davantage le temps d’observer mes réactions et de comprendre la raison pour laquelle j’ai ressenti telle ou telle émotion. Je ne cherche plus systématiquement à refouler mes émotions déplaisantes (qui avaient de toute façon tendance à ressortir de manière exacerbée plus tard) et je ne me complais plus dans la rancoeur, la frustration ou d’autres émotions négatives. Au contraire j’essaie de comprendre et cela me permet en retour de mieux gérer mes émotions. 

Si vous sentez que vous vous laissez souvent emporter par vos émotions, la pratique de la méditation est un excellent moyen d’apprendre à revenir à soi plus facilement, de trouver le calme même dans des situations où les émotions débordantes sont au rendez-vous. Lorsque vous êtes dans l’une de ces situations, arrêtez-vous un instant. Respirez, recentrez-vous et prenez le temps de retrouver le calme pour réagir d’une manière que vous ne regretterez pas plus tard. 

Il est essentiel de régulièrement remettre en question ce qui se passe en nous : ce que nous ressentons, ce qui touche nos valeurs profondes, ce qui impacte notre orgueil… Cela aide à accepter que le point de vue de l’autre est, parfois, tout aussi vrai, même s’il est différent du nôtre. Lâcher prise, c’est aussi accepter lorsque deux valeurs s’opposent !

Je suis quelqu’un de très entier et j’avais parfois du mal à gérer les émotions fortes comme la colère ou l’excitation, mais la méditation m’a énormément aidé à prendre du recul et à réagir de manière plus mesurée, ce qui a eu un impact très positif sur mes relations avec les autres.

Comment pratiquer la méditation ?

Il vous suffit de commencer ! La bonne nouvelle c’est que la méditation est une discipline accessible qui ne requiert aucun matériel et qui peut se pratiquer partout !

Quand on pense à la méditation, on imagine souvent une pratique faite le matin, assis, le dos bien droit, les épaules ouvertes, les pieds à plat et les mains posées sur les cuisses (yeux ouverts ou fermés, comme vous le sentez), mais vous pouvez aussi méditer à tout moment de la journée ! 

Certains méditent dans les transports en commun, ou lorsqu’ils sont dans une file d’attente. D’autres préfèrent méditer le soir, afin de s’endormir plus facilement. On peut aussi méditer en marchant, en cuisinant etc … Il existe de nombreuses parenthèses de pleine conscience dans une journée ! 

Il n’est pas nécessaire d’être dans le calme absolu pour méditer, simplement de prendre conscience de son état et de son environnement.

Mon conseil numéro 1 ? Ne soyez pas trop exigeant.e. avec vous-même ! Soyez simplement présents, accueillez, observez sans jamais jugez. Rappelez-vous : l’idée de la méditation n’est pas de supprimer les pensées, mais plutôt de les observer avec du recul ! 

Je vous recommande chaudement de commencer à méditer grâce à une application de méditation (j’avais d’ailleurs écrit un article sur les 4 apps de méditation que j’ai testées), car cela va permettre de vous guider, de vous rassurer et de vous apprendre les bases de la méditation de manière didactique et accessible. Même si je pourrais méditer seule après 3 ans de pratique, j’utilise encore quotidiennement l’application Headspace qui propose différents thèmes et programmes de méditation. J’aime être accompagnée et guidée dans ma pratique !

Je sais qu’il existe aussi des vidéos de médiations guidées sur YouTube si vous voulez en chercher 😉

Et vous ?

Avez-vous déjà essayé de méditer ? Est-ce une pratique que vous avez déjà adoptée ? N’hésitez pas à partager vos expériences avec la méditation en commentaire pour en faire profiter tout le monde 🙂

Par Daphné Moreau 31 commentaires
Shop the post

Maillot de bain Ysé Paris
Collier médaille Louyétu x L’Occitane
Collier perles Les Impatientes (15% code DAPHNE15)

31 commentaires
  • Claire 31 août 2020

    Bonsoir Daphné,

    Merci pour votre description détaillée et pédagogique, et votre témoignage sincère et impliqué.
    J’apprécie chez vous deux qualités rarement réunies : la rigueur, digne d’une bonne journaliste pour expliquer, et le courage de vous livrer, sans déballage. C’est enrichissant pour la lectrice que je suis de comprendre que vous êtes sur un chemin, c’est à dire toujours en évolution, capable de vous remettre en question, pour changer, en mieux.
    Je ne suis pas particulièrement attirée par la méditation, mais s’habituer à réserver un temps hebdomadaire autant pour prendre du recul par rapport aux choses extérieures que pour relativiser et apaiser ses émotions me paraît une bonne pratique pour chacun(e).

    Bonne soirée,

    Claire

    • Daphné 4 septembre 2020

      Merci beaucoup pour ce commentaire Claire, ça me touche beaucoup, sincèrement ! Merci infiniment d’avoir pris le temps de m’écrire tout ça ! La méditation n’est qu’une des nombreuses manières de prendre du recul et de relativiser en effet 🙂 Bonne journée !

  • Chloé 31 août 2020

    Bonjour Daphné,
    Je ne connaissais pas tous ces bienfaits que procure la méditation. Maintenant, cet article et ton témoignage me donne envie d’améliorer mon bien-être personnel et essayer de mettre en place un moment de méditation dans la journée rien que pour me libérer du stress que le quotidien occasionne durant toute la journée. Je vais aller relire ton article sur les 4 applications de ce pas et me faire une séance avant d’aller me coucher. Merci de tous ces précieux conseils, tu es vraiment inspirante !

    • Daphné 4 septembre 2020

      Hello Chloé ! Alors, as-tu testé ? J’espère que cela t’a plu et que la méditation t’apportera autant de belles choses qu’elle m’en a apportée ! A bientôt !

  • Clémence 31 août 2020

    Très bel article qui me motive à ancrer la méditation dans mon quotidien. J’en ai fait presque tous les jours pendant le confinement mais je n’ai pas réussi à maintenir cette habitude ensuite. J’attends avec impatience ton article sur l’écriture d’un journal. C’est une pratique qui me tente beaucoup aussi 🙂

    • Daphné 4 septembre 2020

      Merci Clémence ! Le plus dur est de créer et d’ancrer l’habitude en effet, ne lâche pas même si ce n’est que 3 minutes de méditation au quotidien, cela apporte des bénéfices même si c’est court ! L’article sur la tenue d’un journal arrive bientôt, courant septembre ou début octobre 😉

  • Fatma 31 août 2020

    Hello Daphné,

    Merci pour ton article tellement enrichissant.
    Pour ma part, la méditation a une place particulière, je l’associe aussi beaucoup à ma foi. J’ai souvent du mal à me concentrer ou à lâcher prise 😉 je m’aide des méditations de Coelia qui sont géniales, sous forme de podcasts. Ou récemment, on m’a offert Morphée, ça contient plus de 200 séances de méditation, validées par des professionnels du sommeil. Il guide l’utilisateur vers un sommeil profond et réparateur. Très joli boîtier 🙂

    Des bisous 😘
    Fatma

    • Daphné 4 septembre 2020

      Hello Fatma ! En effet j’ai entendu beaucoup de bien de Morphée, on m’en a souvent parlé 🙂 En revanche je ne connais pas les méditations de Coelia, merci de ta recommandation !

    • Fatma 4 septembre 2020

      Et la récemment j’ai commencé à suivre le programme de Safia Ayad aussi sur la méditation Daphné 🙂

    • Céline 8 septembre 2020

      Bonjour Fatma,
      Merci beaucoup de nous avoir recommandé les vidéos YouTube de Cédric Michel. Je viens de faire une de ses méditations ce midi sur ma pause déjeuner et cela m’a fait énormément de bien ! Il a vraiment une voix douce et apaisante. Je recommencerai l’expérience. Merci pour la découverte !

  • Adeline 1 septembre 2020

    Bonjour Daphné, merci de tes conseils je vais lire et relire cet article. Ça fait un an que j’essaie de me mettre à la méditation, j’ai fait avec petit bambou la partie gratuite mais j’ai vraiment du mal. Je lis beaucoup a ce sujet et sur le développement personnel mais je n’arrive pas à passer à la pratique je suis quelqu’un de très anxieuse et stressée en pleine crise de la quarantaine et je sais que ça pourrait m’aider mais je suis une « obliger » selon gretchen rubin et j’ai vraiment besoin d’un coach pour me lancer. Et me faire suivre cet objectif. Du coup cette année après des recherches j’ai trouvé dans le village voisin un atelier méditation de 15 personnes qui se réunissent une fois par mois je commence fin septembre et j’espère que ça va m’aider à pratiquer. La rentrée scolaire est très anxiogène cette année et un cap pour les enseignants encore plus cette année. Et pour tenir sereinement, je pense que la meditation sera bénéfique. A suivre… Merci encore.

    • Daphné 4 septembre 2020

      Hello Adeline ! C’est super pour ton atelier de méditation, je suis certaine que cela va t’aider 🙂 Reviens me tenir au courant ici, ça me ferait plaisir ! Et n’hésite pas également à tester d’autres applications (Petit Bambou ne m’avait pas emballée non plus)
      A bientôt !

  • Marine 1 septembre 2020

    Superbe article, auquel j’adhere totalement. J’en profite egalement pour te remercier : grace a tes conseils, j’ai teste quelques meditations gratuites sur Headspace et depuis je medite tous les jours 10 minutes (j’ai achete l’abonnement). Merci pour cette belle decouverte!

    • Daphné 4 septembre 2020

      Hello Marine ! Génial, trop contente de t’avoir fait découvrir Headspace, c’est vraiment mon app de méditation chouchoute !

  • Teresa 2 septembre 2020

    Superbe article, j’ai envie commencer la méditation pour la rentrée et cette article m’aidera beaucoup!

    • Daphné 4 septembre 2020

      Super ! Avec plaisir Teresa 🙂

  • Amandine 2 septembre 2020

    Bonsoir Daphné,
    Merci pour tes partages d’expérience qui sont très enrichissant. Je suis complètement d’accord avec toi. Pour ma part je médite depuis 6 ans pour ma première grossesse et ça m’a beaucoup aidé à prendre du recul et diminuer mon stress pour vivre plus sereinement cette période. Comme toi, je suis accro à l’application Headspace que je trouve très bien faite. Les podcasts sont maintenant traduits en français pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’anglais. Sinon pour aller plus loin j’avais également suivi une formation Mindfulness qui m’a beaucoup apportée dans ma vie de tous les jours.
    Merci encore ! Très bonne soirée !
    Amandine

    • Daphné 4 septembre 2020

      Hello Amandine ! Merci de ton témoignage, ça me fait hyper plaisir de lire que la méditation t’a beaucoup apportée aussi ! Ca doit être top aussi de faire une formation de Mindfulness, ça me tente beaucoup aussi ! Merci de ton retour d’expérience 🙂

    • CéCe 7 septembre 2020

      Bonjour Daphné,
      J’ai commencé la méditation avec l’application Calm cela fait deux mois .Je n’ai jamais eu de problème de sommeil mais l’application a un programme qui favorise l’endormissement avec des petites histoires que je trouve très bien conçu. J’ai été très assidue au début du programme en méditant 12 minutes par jour mais au bout d’un moi cela a provoquée chez moi comme des petites crises d’angoisses cela ne m’étais jamais arrivée j’étais hyper émotive je pleurais souvent .J’ai fait une pause et je vais reprendre maintenant

  • Aude 3 septembre 2020

    Merci pour cet article.
    Moi aussi je pratique la méditation depuis environ deux ans et ça a vraiment été pour moi qui suis très anxieuse et nerveuse une vraie révélation.
    Comme toi je gère beaucoup mieux mes émotions, je dors mieux et je ne démarre plus au quart de tour comme avant.
    Pour se lancer ou même pour profiter de superbes méditations guidées je te recommande et à tes lectrices aussi la chaîne YouTube de Cédric Michel Bulles de Sérénité. C’est totalement gratuit. Il y a plus de 70 vidéos. Sa voix est vraiment envoûtante et les méditations un pur bonheur. Elles durent en moyenne 20 minutes et c’est vraiment un vrai moment de détente, de sérénité et d’apaisement. Vraiment je te le recommande vivement et à toutes et tous également.
    Merci pour tes partages 🙏

    • Daphné 4 septembre 2020

      Bonjour Aude ! Merci de ta recommandation, je ne connais pas cette chaîne Youtube mais je me ferais une joie de la découvrir 🙂 Et quel plaisir de lire que toi aussi la méditation t’a aidée, c’est vraiment une discipline incroyable, particulièrement pour les anxieux.ses !

  • Alice 4 septembre 2020

    Bonjour Daphné,

    J’avais testé la méditation avec petit Bambou à une époque et c’est vrai que ça m’avait beaucoup aidé pour calmer mes crises d’angoisse. Depuis, je fais surtout de la méditation quand je commence ou je finis une séance de yoga, donc pas forcément tous les jours. Mais je sens tellement la différence ! Moi qui ai tendance à avoir des problèmes de digestion, le fait de me concentrer sur ma respiration me fait beaucoup de bien. On se sent tellement léger après coup !

    • Daphné 4 septembre 2020

      La méditation a vraiment des bénéfices sur tout un tas de choses et en effet j’ai lu pas mal de choses sur les bienfaits pour la digestion ! C’est top qui ait pu faire l’expérience de ces bienfaits toi-même, c’est toujours ce qui donne envie de poursuivre ! Merci de ton partage !

  • La Rousse Bouquine 4 septembre 2020

    Je mets la méditation au niveau du yoga ou de la course à pied – ce sont des choses que j’adore faire de temps en temps, que j’aimerais pratiquer de façon régulière (ou quasi-quotidienne), mais ce sont aussi les premières résolutions que je ne tiens pas !

    Je pense comme tu le dis que je me mets peut-être trop de pression, et que si j’essayais de le faire même 3 à 5 min par jour, ce serait moins perturbant ou contraignant à mettre en place.
    Il faudrait que je réessaie avec une appli. En tout cas merci pour tes conseils !

    • Daphné 7 septembre 2020

      Avec plaisir pour les conseils ! Et en effet il ne faut pas se mettre de pression avec la méditation, 3 ou 5 mins par jour c’est déjà top ! Assise ou en marchant, en cuisinant, avant de se coucher etc …

  • L&T 5 septembre 2020

    Cela fait un moment que j’ai envie de me mettre à la méditation pour mieux gérer mon stress et pour me sentir mieux dans ma tête, également pour gagner en concentration et en mémoire. Merci pour ton article très complet. Je vais vraiment essayer d’adopter cette bonne résolution pour la reprise.

    • Daphné 7 septembre 2020

      Avec plaisir ! J’espère que la méditation aura autant de bénéfices pour toi qu’elle en a eu pour moi 🙂

  • cecilia_cherieblossom 6 septembre 2020

    Je méditais un peu durant mes cours de yoga mais j’avoue que depuis le confinement je ne pratique plus ni l’un ni l’autre même chez moi (oups) !

    • Daphné 7 septembre 2020

      Il ne faut pas trop se mettre la pression non plus 😉 Mais ce sont des disciplines qui font du bien, on ne regrette jamais d’avoir pris le temps !

  • Pomeline 6 septembre 2020

    Merci Daphné pour cet article très instructif et clairement expliqué avec ton ressenti personnel. Je ne m’imaginais pas tous les points positifs de la méditation. Je ne fais pas de la méditation mais cela m’incite à m’y intéresser de plus près. J’aime bien me promener dans la campagne et je constate que cela me relaxe et mes idées négatives s’envolent. Merci encore pour tes conseils. Belle journée à toi !

    • Daphné 7 septembre 2020

      Avec grand plaisir Pomeline ! Les balades dans la nature font un bien fou, tu retrouveras les mêmes sensations avec la méditation !

Voir tous les commentaires

Ajouter un commentaire

Suivez-moi sur Instagram @daphnemoreau
Abonnez-vous
à la newsletter
Pas la peine, je suis déjà abonné•e
Fermer