Comment j’ai appris à parler anglais couramment & mes 8 astuces pour s’améliorer !

18 février 2020 10 minutes de lecture 101
comment-j-ai-appris-a-parler-anglais-couramment

Hello tout le monde ! Aujourd’hui on se retrouve pour un article sur un sujet que vous me demandez d’aborder depuis très longtemps : mon niveau d’anglais !

Je parle anglais couramment depuis de nombreuses années, sans n’avoir jamais vécu dans un pays anglophone. Je vous avoue qu’il n’est d’ailleurs pas rare qu’on me prenne pour une américaine en m’entendant parler anglais lorsque je voyage, ce qui me fait toujours rire !

Je vous en dis un peu plus sur comment j’ai appris à parler anglais couramment dans cet article !

Comment j’ai appris à parler anglais couramment

J’ai toujours beaucoup aimé les langues, tout particulièrement l’anglais. J’ai une bonne oreille, couplée à une excellente mémoire, ce qui m’a toujours facilité l’apprentissage des langues.

Parler anglais est un vrai avantage dans la vie, que ce soit dans le monde du travail (selon les domaines d’activité) ou bien lorsqu’on voyage. Dans une grande partie du monde, parler anglais est l’assurance de pouvoir quasiment toujours se faire comprendre. Personnellement j’ai toujours tendance à être un peu angoissée lorsque je voyage et cela me rassure beaucoup de savoir que je pourrais toujours me faire comprendre, même en cas de problème.

Même si j’ai suivi des cours d’anglais à l’école comme tout le monde, j’ai majoritairement appris l’anglais toute seule et de façon autodidacte.

Les livres en anglais

Tout a commencé lorsque mon papa m’a ramené Harry Potter et la Coupe de Feu en anglais en rentrant d’un voyage en Angleterre. J’avais 12 ou 13 ans à l’époque et déjà hyper fan d’Harry Potter. Mon papa m’avait offert ce livre en tant que souvenir, sans envisager que je ne me plonge dans ce pavé de plus de 600 pages en anglais à mon âge. Pourtant, puisque je connaissais déjà ce livre quasiment par coeur en français, je me suis tout de suite lancée dans sa lecture en version originale et cela été le début de mon coup de foudre/apprentissage vraiment approfondi de l’anglais. J’ai eu l’impression de redécouvrir totalement Harry Potter en le lisant en anglais et j’adorais l’idée de pouvoir lire les vrais mots choisis par J.K Rowling sur le papier et non pas la transposition d’un traducteur, aussi bon que soit son travail 😉

J’ai commencé à lire avec un petit répertoire à côté de moi, dans lequel je notais tous les mots que je ne connaissais pas, avec leur traduction en français à côté. C’est comme ça que j’ai enrichi mon vocabulaire en anglais. Harry Potter et la Coupe de Feu a été le premier livre que j’ai lu en anglais, mais j’ai rapidement commencé à dévorer des tas d’autres livres en VO, souvent des thrillers ou romans policiers (j’ai ainsi lu toute la bibliographie d’Harlan Coben à l’époque). Après cela je n’ai plus jamais lu un seul Harry Potter en français et aujourd’hui je ne lis en français que les livres dont c’est la langue d’écriture originale.

Au fil de mes lectures en anglais, j’ai commencé à chercher de moins en moins de mots dans le dictionnaire : non seulement parce que mon vocabulaire s’enrichissait, mais aussi parce que je n’avais plus besoin de connaître la traduction française de chaque mot. Je comprenais les idées et les concepts sans avoir besoin de leur équivalent en français, tout simplement car je ne réfléchissais plus en français lorsque je lisais en anglais. Aujourd’hui, même en parlant couramment, je suis parfois incapable de traduire littéralement un mot anglais en français : je comprends son sens, mais j’ai du mal à trouver son équivalent précis en français, car je ne passe plus par cette langue dans mon cerveau quand je lis/parle en anglais.

Les séries en anglais

En parallèle de ma découverte de la lecture en anglais lorsque j’avais 12/13 ans, j’ai commencé à regarder des séries en anglais, dont FRIENDS puisque je venais de recevoir l’intégrale des 10 saisons en DVD. Lire en anglais et regarder des séries/films en VO sont deux expériences très différentes et parfaitement complémentaires qui m’ont appris la majorité de ce que je sais en anglais aujourd’hui.

Je trouve que FRIENDS est vraiment la série parfaite pour apprendre l’anglais, car elle est très ancrée dans le quotidien et les mots/expressions qui sont utilisés sont utiles car employés dans des situations globalement réalistes et transposables. Et surtout, regarder des séries ou films en VO m’a permis de me faire l’oreille et de travailler ma prononciation ainsi mon accent tout en continuant d’enrichir mon vocabulaire !

Aujourd’hui, dès que l’anglais est la langue d’origine d’une série, d’un film ou d’une série, je lis ou visionne en anglais, idem pour les livres audios ou podcasts !

Les langues pendant mes études, et après

A la suite de mon bac, je n’étais pas certaine de la voie à emprunter, j’ai donc choisi de m’orienter vers les langues, me disant que cela me serait toujours utile (ce qui a été le cas). J’ai donc fait une licence en Langues Etranges Appliquées anglais/espagnol. A cette époque je parlais déjà anglais couramment, mais cette licence m’a permis de renforcer encore un peu mes connaissances qui étaient déjà bien avancées.

Au fil des années mon niveau d’anglais s’est enrichi et amélioré grâce à la persévérance et la pratique quotidienne et je parle aujourd’hui couramment anglais depuis des années. J’ai eu la chance de voyager de nombreuses fois dans des pays anglophones, ce qui est toujours un excellent exercice pour mettre la langue en pratique ! J’ai par ailleurs plusieurs proches dans mon entourage dont l’anglais est la langue maternelle, ce qui me donne l’occasion de parler régulièrement la langue et de continuer à progresser.

Mes 8 astuces pour améliorer votre niveau d’anglais

Ce qui est chouette avec l’anglais c’est qu’il est relativement facile de pratiquer cette langue au quotidien de nos jours et j’ai plein d’astuces pour vous aider à booster votre niveau !

Qui a dit qu’apprendre une nouvelle compétence devait être fastidieux ? Au contraire, je pense vraiment que lorsqu’on veut apprendre ou améliorer une de ses compétences lorsqu’on est adulte, il faut absolument que cela soit plaisant sinon on finira toujours par trouver des excuses pour ne pas s’y mettre, notre temps libre étant généralement rare et précieux. OUI, apprendre à parler anglais peut être fun et s’adapter à vos centres d’intérêt pour maximiser votre intérêt et votre dévouement à cet apprentissage !

Toutes mes astuces ci-dessous s’appliquent si vous avez déjà des bases scolaires en anglais 😉

Regarder des séries et films en VOST puis en VO

Apprendre une langue de manière didactique est le plus efficace ! Si vous avez déjà quelques bases en anglais, lancez-vous dans vos séries et/ou regardez vos films en VO ! Si vous ne vous sentez pas 100% à l’aise au départ, commencez par regarder des films ou séries que vous connaissez déjà en français, cela vous permettra d’être rassuré.e et de ne pas risquer de passer à côté de l’intrigue.

Lorsque vous commencerez à regarder des films ou séries que vous n’avez jamais vus, commencez progressivement : privilégiez les films ou séries facilement intelligibles (pas d’intrigues trop complexes, d’accents trop prononcés ou de champ lexical trop marqué type politique/juridique/médical…)

L’essentiel ? Regardez autant que possible des séries en anglais avec des sous-titres en ANGLAIS (et non en français) ! C’est ce qui vous permettra de vous faire l’oreille tout en apprenant de nouveaux mots (en les entendant ET en lisant). Si certains mots en anglais sont bloquants dans les sous-titres, mettez sur pause et cherchez le mot qui vous est inconnu !

Une fois que vous vous sentirez plus à l’aise (cela peut évidemment prendre du temps), essayer d’enlever totalement les sous-titres. Vous verrez que vous comprendrez mieux que vous ne le pensez ! Vraiment ! Ne plus avoir de sous-titres faisant offices de « filet de sécurité » force la compréhension, même on rame un peu au départ. Essayez, vous verrez ! Personnellement je ne regarde jamais mes films et séries avec des sous-titres lorsque je suis seule, mais lorsque je vais au ciné les sous-titres français sont inévitables et je ne peux pas m’empêcher de les regarder avec même parfois l’impression que je n’aurais pas compris sans eux ! Pourtant cela ne m’arrive jamais de ne pas comprendre un film ou série lorsque je le regarde sans sous-titre à la maison 😉

Lire des livres et/ou articles en VO

Même principe que pour les séries, lire en anglais vous permettra d’être plus à l’aise avec la langue et d’enrichir votre vocabulaire. Lisez des choses qui vous intéressent ! Des livres que vous connaissez en français ou que vous auriez envie de découvrir en VO par exemple ! Les romans pour jeunes adultes sont parfaits pour commencer, car relativement accessibles en général (Harry Potter, Divergente, Hunger Games…) ou les romans policiers (les romans d’Harlan Coben se lisent bien en VO). Vous pouvez me suivre sur GoodReads pour voir les livres que je lis ou que j’ai envie de lire (la majorité étant en anglais).

Si vous n’avez pas envie de vous embarquer dans la lecture d’un livre complet en anglais, lisez des articles sur le net ! Plus courts, mais tout aussi efficaces pour booster vos compétences en anglais ! Medium est un site très sympa pour lire des articles sur plein de sujets différents et j’aime aussi beaucoup HelloGiggles et A Cup Of Jo !

S’abonner à des chaînes Youtube, comptes Instagram ou podcasts en VO

Une fois de plus : capitalisez sur les sujets qui vous intéresse : regardez des TED talks en anglais dont les sujets vous passionnent, abonnez-vous à des chaînes YouTube dont l’anglais est la langue maternelle, suivez des gens qui parlent en anglais sur Instagram et regardez leurs Stories (j’adore @rachmartino, @noelledowning et @prettylittlefawn entre autres) ou abonnez-vous à des podcasts en anglais (vous pouvez relire cet article dans lequel je partage mes podcasts favoris, dont quelques-uns en anglais).

Echanger avec des gens dont l’anglais est la langue maternelle

L’un des meilleurs exercices est d’avoir des conversations informelles sur n’importe quel sujet avec des gens dont l’anglais est la langue maternelle. Partez à la recherche de personnes anglophones qui pourraient graviter dans votre entourage : offrez-leur un café et discutez de vive voix ! L’une de vous m’a recommandé sur Instagram le site Conversation Exchange pour échanger avec des natifs, à creuser ! Pour la plupart des gens, parler la langue (à l’oral) permet de mieux la mémoriser. J’ai la chance d’avoir plusieurs proches avec lesquelles j’échange régulièrement en anglais dans mon entourage et cela permet de progresser en permanence et de maintenir son niveau !

Profiter des plateformes ou cours en ligne

S’il est compliqué pour vous de vous mettre en relation avec des personnes de langue maternelle anglaise, il existe des tas de plateformes pour apprendre les langues en ligne (je pense à DuoLingo dont j’entends souvent parler) et ainsi revoir ses bases, s’entraîner à l’oral et à l’écrit !

Vivre une expérience à l’étranger

Si vous en avez la possibilité, être en immersion pendant quelques jours, semaines, mois ou années dans un pays où l’on parle anglais est la meilleure des écoles ! Vivre entouré.e par une langue et devoir la parler dans son quotidien permet forcément de faire des progrès fulgurants ! Le PVT pour le Canada est une excellente opportunité par exemple (Vincent ne me parle que de ça depuis que nous avons visité Vancouver l’été dernier haha).

Ne pas avoir peur de son accent !

Je crois que c’est l’une des choses qui effraie le plus de monde ! Souvent, même les gens ayant un bon niveau d’accent ne sont pas à l’aise à l’idée de prendre la parole en anglais à cause de leur accent. Lancez-vous et n’ayez pas peur : tous les étrangers trouvent l’accent français absolument charmant ! Personnellement mon accent français est très peu perceptible lorsque je parle anglais (j’ai plutôt un accent américain assez prononcé) et les anglophones sont toujours un peu déçus (un comble je vous jure haha), car ils adorent l’accent frenchie. Finalement c’est un peu comme nous : on craque sur l’accent anglais de Bradley Cooper quand il parle français, n’est-ce pas ? 😉

Quand un.e étranger.e vous parle en français avec un accent prononcé, est-ce que vous le jugez ou est-ce vous trouvez ça super qu’il soit capable de parler français ou au moins qu’il ou elle essaie ? La deuxième réponse évidemment ! Finalement il n’y a que certaines autres français qui jugeront votre accent frenchie ! Libérez-vous de cette peur qui vous retient peut-être !

Persévérer et être régulier dans son apprentissage

Comme pour tout, c’est la pratique et la persévérance qui garantissent les progrès ! Une petite dose d’anglais chaque jour (un article, un podcast, un épisode de série, une conversation avec un collègue anglophone…) vous assureront des progrès constants et réguliers si vous avez la volonté d’y consacrer du temps, c’est certain !

Et vous ?

Parlez-vous anglais dans votre quotidien ? Comment avez-vous appris cette langue ? Aimeriez-vous mieux la parler ? Quelles sont vos astuces ? N’hésitez pas si vous avez d’autres questions à me poser sur ce sujet en commentaire, je me ferais un plaisir d’y répondre !

Disclaimer : évidemment je ne dénigre pas la langue française 😉 Je sais que les Français sont chauvins et il n’est pas rare qu’on me reproche mes anglicismes ici donc je préfère le spécifier en toute transparence 😉 Le français est ma langue maternelle et je la trouve riche, mélodieuse, belle et subtile ! Mais j’aime toutes les langues et je rêverais d’être polyglotte !

Par Daphné Moreau 101 commentaires
Shop the post
101 commentaires
  • Piccolinavoce 18 février 2020

    J’ai toujours eu du mal avec l’anglais (j’ai eu la même prof au collège) à part une fois où j’ai eu un excellent professeur qui n’utilisait pas de manuels scolaires, là je passais de 6 à 14-15 sur 20) rien que parce que le prof nous intéressait par la culture… Tellement mieux que d’apprendre des dialogues par cœur sans en comprendre le sens. Je suis très intéressée par les langues latines notamment l’Italien de par mes racines, j’aimerais apprendre cette langue de même que les langues asiatiques notamment le Japonais et le Coréen (je suis fans de l’Asie notamment leur culture, histoire, dramas, musique…). J’ai pas mal de livres pour l’apprentissage mais je n’arrive pas à m’y mettre, je pense que ce sera mieux quand je serais enfin indépendante.

    • Daphné 19 février 2020

      C’est vrai que l’apprentissage d’une langue à l’école dépend grandement des professeurs ! Je suis d’accord ! Je te souhaite de trouver le temps pour apprendre les langues que tu cites dans ton commentaire 🙂

  • Blandine 18 février 2020

    Parler anglais est certes une bonne base pour voyager mais dans de nombreux pays, c’est encore très limité. En Chine, très très peu de personnes le parlent – même dans les sites très touristiques, comme la Cité interdite, impossible de se faire comprendre. En Asie, souvent dès qu’on s’éloigne des propos habituels des touristes, c’est difficile. En Amérique du sud, sans un minimum d’espagnol, on ne va pas loin non plus. Même en Europe – France, Espagne, Italie, … – on ne peut pas dire que le niveau d’anglais soit folichon.

    • Lauriane 18 février 2020

      Hello Daphné! (je commence presque tout mes message comme ça, aujourd’hui c’est bien de circonstance !)
      Je suis ravie de lire cet article car j’adore l’anglais aussi depuis toute petite ! Je suis d’ailleurs en licence de langue, littérature et civilisation anglaise. Ce que je trouve dommage c’est de ne pas pouvoir parler anglais autant que j’aimerai en dehors des cours. Pendant longtemps, j’ai été victime des moqueries, des gens qui disaient que j’avais un trop bon accent et que je voulais juste me faire voir. J’ai donc limité ma parole en anglais. Heureusement, aujourd’hui je peux improviser des moments /soirées de discussions en anglais avec mon mari et il est aussi ravi que moi car ça lui permet de s’entraîner étant donné qu’il en a beaucoup besoin pour son travail.
      Très bon article !
      Belle soirée✨

    • Daphné 19 février 2020

      @Blandine : C’est pour ça que je dis que l’anglais est compris dans « une grande partie du monde » dans mon article 😉 Evidemment il y a des endroits où l’anglais ne sera pas compris mais même dans ls endroits les plus reculés je pense que tu as plus de chance de trouver qqn qui comprendra l’anglais que n’importe quelle autre langue 😉

      @Lauriane : Oh ma pauvre ! Comme quoi même avec un bon accent on peut aussi subir les moqueries ! C’est nul ! Super idée de faire des conversations improvisées en anglais avec ton mari ! Super idée !

  • Marylène 18 février 2020

    Bonsoir Daphné !

    Excellent article !

    J’ai eu la chance de vivre 3 années à Oxford et d’être allée en Nouvelle -Angleterre. Pour le travail de mon mari.
    Et je dois avouer que c’est grâce à cela que j’ai pu perdre un peu de mon accent Frenchy si reconnaissable.
    Tes astuces me seront de toutes façons toujours utiles.
    J’avoue que regarder la BBC ou ITV pendant ces années m’a bien aidée ainsi que les VO et VOST.
    Mon mari étant parfaitement bilingue pour son travail, je me devais d’être « à la hauteur ». 😉
    Merci pour cet utile article !
    Bonne soirée !

    • Daphné 19 février 2020

      Merci de ton partage d’expérience Marylène !! C’est vrai que la BBC et ITV sont de supers outils pour se faire l’oreille en anglais ! Mais rien ne vaut l’immersion en vivant dans un pays où l’anglais est la langue principale c’est certain !

  • Nomade_elo 18 février 2020

    Merci pour cet article bien complet !

    Je regarde souvent mes séries en anglais mais en VOST fr… bonne idée avec les VOST anglais mais j’appréhende ne pas tout comprendre… as tu des séries faciles à me conseiller (en dehors de Friends que je connais par coeur haha)

    J’avais un bon niveau en anglais, mais j’ai perdu. Je me suis mis à Duolingo depuis un mois et demi, c’est ludique et simple, j’adore le concept !

    Un voyage en Angleterre juste pour parler, le rêve…

    • Daphné 19 février 2020

      Duolingo est super ! Pour les séries je te recommanderai des choses type Gossip Girl, Modern Family, The Office, Lost ou même Stranger Things qui sont à mon sens assez intelligibles !

  • Azilie 18 février 2020

    J’attendais cette article depuis longtemps ! J’en applique déjà pas mal (merci d’ailleurs pour tes recommandations fréquentes de livres), mais il me reste à franchir le pas de lire sans sous titres !
    Il faudrait que je fasse pareil pour l’allemand, si une de tes lectrices peut me recommander une série allemande « simple »😉

    • Daphné 19 février 2020

      Merci de ton petit mot ! As-tu regardé DARK en allemand ?

    • Marion 24 février 2020

      Hello ! En allemand j’avais adoré la série « Weissensee » qui retrace la fin de l’Allemagne de l’est dans une famille Stasi. C’est pas très compliqué à comprendre, et l’histoire est vraiment sympa 🙂

  • Stéphanie 18 février 2020

    Je rajouterais une idée aux tiennes: faire une activité que l’on connaît mais dans une autre langue; cuisine (suivre une recette en anglais), jeu de société, tuto d’activité manuelle, utiliser google maps en anglais… Je suis mariée à un Kiwi et les jeux de société nous ont bien aidé sont pour compter, les enfants se prennent au jeu et corrigent leur papa en français, ou bien lui donnent les directions en voiture en français.

    • Daphné 19 février 2020

      Super astuce, merci Stéphanie !

  • Nolwenn 18 février 2020

    Je suis actuellement en PVT à Montréal, tout le monde me répétaient que je ne parlerais pas un seul mot d’anglais au Quebec alors que justement c’est l’endroit parfait pour progresser !
    J’entends les deux langues au quotidien, j’ai rencontré de nombreux anglophones et j’essaye le plus possible de parler anglais (même pour une simple commande Starbuck) 😉
    Prochaine étape: Poursuivre mon PVT à Vancouver !

    • Daphné 19 février 2020

      C’est top ! J’avais tellement aimé Vancouver ! Et pour le coup là bas l’anglais est la langue parlée la plus systématiquement si je ne dis pas de bêtise, nous n’avons jamais parlé français lorsque nous y étions !

    • Ophélie 27 février 2020

      Grâce à vous, les filles, je découvre le PVT ! Cela rassurera peut-être mon mari que je commence à tanner pour partir vivre deux trois ans à l’étranger pour améliorer notre anglais, justement, et aussi pour l’expérience en elle-même, l’ouverture à une autre culture… En tout cas chouette article Daphné, qui arrive à point nommé pour moi 😉

  • Audrey 18 février 2020

    Bonsoir (ou bonjour !) Daphné,
    cet article est vraiment une bonne idée, et les conseils excellents, ce sont ceux que mes collègues profs d’anglais m’ont donné il y a quelques années et ils ont très bien fonctionné. Vingt ans après avoir abandonné l’étude de l’anglais, après mon bac, je me retrouvais à devoir m’y mettre d’urgence car l’homme de ma vie (pensais-je…) bossait à Londres … Et je ne comprenais absolument rien ! Il m’a bien fallu dix-huit mois de films/séries/lectures/conversations en anglais dès que je le pouvais pour être à l’aise, mais que c’est gratifiant et comme cela change les relations avec des non francophones (je tombe souvent sur des Anglais/Allemands comme voisins de TGV).
    Bref, merci pour cet article qui me donne envie de me remettre aux séries ou lectures en anglais, même si mon aventure londonienne est terminée 😉
    Et félicitations pour ton blog, qui est une vraie réussite tant sur le fond que sur la forme, et dont la constante évolution est un vrai régal (et je ne suis pourtant pas une lectrice « coeur de cible »). Je crois que vous vous challengez beaucoup avec Vincent et ton équipe, et cela se ressent vraiment. Prends soin de toi, de vous, et bravo !

    • Daphné 19 février 2020

      Merci beaucoup pour cet adorable commentaire Audrey, c’est super gentil ! Ravie que tu aies aimé l’article !

  • Nicoleta 18 février 2020

    Bonjour Daphné, je suis exactement dans le même cas que toi, j’ai appris l’anglais (que je lis/écris/parle couramment aussi bien au travail que dans ma vie personnelle), sans voyager ou séjourner dans un pays anglophone. J’ai eu un « coup de pouce » supplémentaire, au lycée j’ai fait l’équivalent d’une section européenne et avoir des profs passionné-e-s par les langues et proposant des pédagogies plus interactives et intéressantes (et de plus, jeunes et dont on se sent proche), ça aide aussi énormément! Mais quand on n’a pas cette chance, l’option livres/films/séries en VO est ce que je recommande aussi. Et pour celles et ceux qui (comme moi) ne seraient pas assez motivé-e-s pour noter dans un carnet tous les mots nouveaux, car cela « casse » le rythme de la lecture et peut démotiver, il suffit de continuer à lire et essayer de comprendre grâce au contexte, et ne rechercher dans le dico que les quelques mots sans lesquels la compréhension devient difficile (ou qui reviennent souvent), cela fonctionne très bien aussi.
    Et sinon, faire un voyage/séjour SEUL-E, sans autre compatriote, dans un pays dont on souhaite apprendre/ perfectionner la langue, reste pour moi le meilleur moyen de progresser rapidement. C’est en étant immergé-e à 100% dans la culture respective que l’on fait des progrès fulgurants en peu de temps, en plus d’en comprendre toutes les nuances.

    • Daphné 19 février 2020

      Merci de ton commentaire et de tes (excellents) conseils complémentaires !

  • Lauriane 18 février 2020

    Hello Daphné! (je commence presque tout mes message comme ça, aujourd’hui c’est bien de circonstance !)
    Je suis ravie de lire cet article car j’adore l’anglais aussi depuis toute petite ! Je suis d’ailleurs en licence de langue, littérature et civilisation anglaise. Ce que je trouve dommage c’est de ne pas pouvoir parler anglais autant que j’aimerai en dehors des cours. Pendant longtemps, j’ai été victime des moqueries, des gens qui disaient que j’avais un trop bon accent et que je voulais juste me faire voir. J’ai donc limité ma parole en anglais. Heureusement, aujourd’hui je peux improviser des moments /soirées de discussions en anglais avec mon mari et il est aussi ravi que moi car ça lui permet de s’entraîner étant donné qu’il en a beaucoup besoin pour son travail.
    Très bon article !
    Belle soirée✨

    • Daphné 19 février 2020

      Oh ma pauvre ! Comme quoi même avec un bon accent on peut aussi subir les moqueries ! C’est nul ! Super idée de faire des conversations improvisées en anglais avec ton mari ! Super idée !

  • Charlotte 18 février 2020

    Bonjour daphné et chouette article moi je n ai pas honte de le dire mais c est mon côté groupie fan des worlds Appart a l époque qui m a fait aimer l anglais et qui a orienté mes choix d études Moi aussi licence et maitrise LEA anglais espagnol puis des stages à l étranger et un semestre en Erasmus à malte! Et en effet l immersion il n y a rien de tel surtout seule on est obligé de comprendre et de se faire comprendre ! Belle soirée !

    • Daphné 19 février 2020

      Haha les World’s Apart mais j’adoooore cette référence haha

  • Mel 18 février 2020

    Hello Daphné! J’aime énormément l’anglais aussi, et d’ailleurs je l’ai majoritairement appris de la même manière que toi. Pour ma part, je ne suis pas encore bilingue mais on y arrive. J’avoue que j’ai pendant quelques mois regardé les séries en VOSTFR mais à vrai dire j’ai changé quand les approximations ont commencé à m’agacer! Comme quoi, parfois on progresse plus vite qu’on ne le pense! Merci pour cet article en tout cas, je pourrais sans doute le conseiller à quelques camarades de classe 🙂

    • Daphné 19 février 2020

      Oui on progresse plus vite qu’on ne le pense je suis bien d’accord ! Ravie que l’article t’ait plu !

  • Héloïse 18 février 2020

    Bonjour Daphné!

    Très chouette article! De très bonnes astuces à mettre en place tous les jours!
    J’avais une autre question: est ce que Vincent est également bilingue comme toi?
    Bonne soirée!

    • Daphné 19 février 2020

      Hello Héloïse ! Vincent a un bon niveau d’anglais mais ne parle pas tout à fait couramment comme moi ! En revanche on regarde toujours films et séries ensemble et quand il a les sous titres en VO il n’a jamais de problèmes de compréhension !

  • _Missterre_ 18 février 2020

    Merci pour ton article, je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à donner ce type de conseils, je vais montrer ton article à ma fille !
    Je suis plus âgée que toi et quand j’étais ado, il n’y avait ni dvd, ni internet. Moi, ce qui a amélioré mon anglais, c’est de vouloir chanter les chansons que j’aimais. J’ai donc pris papier, crayon, dictionnaire et hop, play, fast forward, rewind… jusqu’à ce que je trouve les paroles ! Bien des années plus tard, quand j’ai fait des études supérieures et qu’on avait un labo de langues, j’ai réalisé que j’avais fait comme Mr Jourdain qui fait de la prose sans le savoir, j’avais travaillé mon anglais sans m’en apercevoir, et en m’amusant en plus ! C’est ce que je conseille toujours à ceux qui veulent se perfectionner, de prendre leur loisirs, leurs passions, et de les faire dans la langue qu’ils veulent apprendre. Que ce soit sur YouTube, des blogs ou des forums, il y a toujours moyen de trouver des personnes étrangères qui partagent les mêmes centres d’intérêt et on apprend énormément comme ça.
    Et comme toi bien sûr, je regarde les films et séries en VO sous-titrée (français, par contre), j’ai converti toute ma famille !
    D’ailleurs je ris intérieurement quand ma fille me dit qu’elle connaît des mots anglais sans savoir d’où ils viennent, ou que c’est la seule à comprendre le prof en cours… moi je sais pourquoi ! D’ailleurs il n’y a pas de mystère, si les scandinaves sont bilingues, c’est qu’ils regardent la télé en anglais…
    Merci pour cet article très intéressant, j’espère que tu convaincras plein de monde et que tu redonneras confiance à tous ceux qui doutent de leurs capacités.

    • Daphné 19 février 2020

      Merci de ton commentaire et de ton partage d’expérience ! Complètement d’accord avec toi pour les scandinaves et leur excellent niveau d’anglais grâce au fait que moins de choses soient traduites et gardées dans leur version originale ! Plus on est exposé.e à une langue, plus on est doué.e dans celle-ci !

  • Emilie 18 février 2020

    Hello 🙂
    Pour ceux qui n’ont pas de connaissance anglophone à proximité dans leur entourage, je sais qu’il existe à Paris (peut-être également dans d’autres villes ?) des associations qui organisent des soirées avec des étrangers. Ça permet de rencontrer du monde, boire un verre avec des gens de culture différente et surtout de parler une langue étrangère ! Il n’y a pas nécessairement que des anglophones.
    J’avais fait ça lors d’un stage à l’étranger et c’est vraiment super 😀
    Bonne soirée !

    • Daphné 19 février 2020

      Merci de ta reco Emilie ! En effet je pense qu’il est possible de trouver ce type de groupes dans pas mal de villes ! Et c’est top pour faire des rencontres !

  • Lucile 18 février 2020

    Merci Daphné pour cet article 👍🏻 Un truc qui pourrait être chouette c’est que tes légendes insta soient bilingues comme ça ça nous entraînerait mine de rien et pour toi ça peut être un exercice supplémentaire pour continuer à pratiquer ardemment et pour étendre ton lectorat… bon j’ai conscience que c’est du taf (beaucoup de taf!) en plus aussi 😂

    • Daphné 19 février 2020

      Pendant un temps je le faisais mais c’est vrai que c’est du boulot et surtout cela fait des légendes à rallonge !!! Mais à réfléchir 😉

  • Jacqueline 19 février 2020

    Hi Daphné – one of your American readers here! I love your blog and this post especially… I actually practice my French by reading your blog and watching your Instagram stories! 🙂 Thanks for all that you do!

    • Daphné 19 février 2020

      Hi Jacqueline ! Thanks for your comment ! I am so glad that reading my blog helps practice your French !!! 🙂

  • Myriam 19 février 2020

    Coucou Daphné,
    Super article, très intéressant!
    Je suis moi aussi passionnée par la langue anglaise depuis mon adolescence, j’ai d’ailleurs fait une maîtrise Langues, Littérature et Civilisation anglais, qui m’a permis de passer un an en Ecosse, ce qui reste vraiment l’un de mes plus beaux souvenirs.
    J’ai la chance de travailler dans un environnement international qui fait que je parle anglais tous les jours, ainsi qu’allemand et italien (même si je maîtrise un peu moins bien ces deux langues!).
    Rien de tel que de pratiquer régulièrement pour garder son niveau! Et de nos jours les possibilités sont immenses, comme tu le dis, films ou séries en VO, podcasts, livres… A mon époque (pas si lointaine mais quand même, il y a plus de 20 ans!) c’était plus compliqué de se procurer des supports en anglais, hors contexte scolaire. Je me souviens avoir passé des heures à essayer de retranscrire les paroles des chansons que j’aimais bien ou à lire les notices de mes jeux vidéos qui étaient en plusieurs langues 🙂
    C’est passionnant de parler plusieurs langues, je trouve que ça ouvre une porte sur une autre façon de voir et ressentir le monde.. Difficile à expliquer clairement 🙂
    Belle journée à toi!

    • Daphné 19 février 2020

      Complètement d’accord avec toi pour ta dernière phrase ! Et comme tu le dis de nos jours les possibilités sont immenses (plus qu’avant) pour apprendre une langue !

  • Marie 19 février 2020

    Hello Daphné,
    Cet article est super et je m’y retrouve totalement ^^ Tout comme toi, j’ai toujours adoré cette langue et après un léger rejet du une prof horrible en 6ème et 5ème, j’ai renoué en 5ème avec cette langue et un prof qui a su me la communiquer. Et au delà de la langue, j’adore les culture anglo saxonnes ^^ J’ai donc commencé a m’y intéresser seule, lire en anglais et regarder tous les films et séries en VO !!! J’ai aussi eu la chance de pouvoir faire plusieurs séjours linguistiques en Angleterre, chez des professeurs, durant mes vacances lorsque j’étais au lycée.
    Puis à la fac, tout comme toi, j’ai fait LEA (anglais-italien, et non espagnol). A la base, je voulais etre prof d’anglais avant de me réorienter en master communication ^^
    L’anglais fait parti de mon quotidien, souvent en travaillant j’écoute la BBC ou des podcast en anglais ! Mon chéri a mis du temps à se mettre à l’anglais, mais depuis quelques mois, il a décidé de s’y mettre et je suis heureuse de voir que lui ai délivré les mêmes conseils que l’on retrouve dans ton article ^^

    A très vite

    • Daphné 19 février 2020

      Oh génial ! Merci de ton commentaire et de ton partage d’expérience Marie 🙂

  • Krisztina 19 février 2020

    Bonjour Daphné, un grand merci à vous / à toi pour cette superbe article sur l’apprentissage d’une lange étrangère! Dans mon cas il ne s’agit pas de l’anglais, mais du français, la plus belle langue du monde à mon avis! Concernant l’anglais je suis nulle, ou presque nulle, j’ai déjà appris mais je ne sais pas grand chose, il faut que je recommence parce que partout on me considère comme un „alien” ne sachant pas parler anglais….. eh oui, j’avoue d’en avoir honte parfois, lors des voyages…. mais la plupart des cas je choisis des pays francophones pour destination (haha….) et je me débrouille assez bien en italien, parce que l’italien ressemble au français. D’ailleurs ce que vous avez / tu as écrit ci-dessus comme astuces, je les applique presque toutes, (pour apprendre le français). Par exemple en lisant votre / ton article, j’ai pris des notes, non seulement parce qu’il y avait dedans un ou deux mots inconnus, mais je note aussi les expressions que je comprends très bien mais en général je ne les emploie pas en parlant, c’est pour que l’expression passe de l’état de compréhension à l’état d’expression, d’un état passif à un état actif, c’est-à-dire que je commence à l’utiliser en parlant. Ainsi de votre / ton article je viens de noter: „faire office de filet de sécurité”. Je vous / te remercie infiniment cet article très utile, je l’ai beaucoup aimé! Et je vous / t’admire pour votre / ton anglais! (je n’arrive pas à choisir, vouvoyer ou tutoyer , mais d’après les commentaires tout le monde te tutoie, ainsi si tu es d’accord, moi aussi, merci!)

    • Daphné 19 février 2020

      Merci Krisztina 8 Tutoyons-nous c’est plus sympa! Je suis ravie que tu aies aimé mon article et que lire mon blog t’aide à pratiquer ton français déjà excellent ! Bravo !!

  • Meryl 19 février 2020

    L’anglais ça a été une évidence pour moi. Je ne vais pas dire que je suis bilingue car l’on peut toujours s’améliorer, mais je peux lire des romans en anglais et je le parle normalement.
    J’adore cette langue et je profite de chaque occasion pour mettre en pratique tout ce que j’ai pu apprendre.
    Et puis, c’est toujours bien de voir les séries dans la langue originale !
    Meryl ♡
    https://www.simplementmeryl.com/

    • Daphné 19 février 2020

      Comme toi je profite de chaque occasion pour mettre en pratique l’anglais ! C’est comme ça que l’on maintient son niveau !

  • Gaëlle R 19 février 2020

    Coucou Daphné.

    Merci pour ces astuces.
    J essai d entretenir mon anglais ,d autant que je vais suivre un stage intensif pour passer le toeic.
    Je regarde des séries en VO,je vais essayer Friends et suivre les pages Instagram que tu as cité.
    J avoue j ai pas encore franchie Le Cap pour lire des livres en anglais,peur de ne pas comprendre et de ne pas savoir vers lequel me tourner.

    • Daphné 19 février 2020

      Hello Gaelle ! Je te conseille de commencer par lire des livres en anglais que tu connais déjà (comme ça cela te semblera plus familier) et tu verras qu’après tu pourras lire plein d’autres choses !

  • Estelle 19 février 2020

    Je penses que je n’ai QUE de mauvais profs d’anglais dans ma jeunesse! Des gens qui ne te donne pas envie de continuer, qui se moque!
    Bref!

    Et là, depuis 6 mois, je vis aux USA: immersion obligatoire si j’ai envie de rencontrer du monde! Et que c’est plaisant!!

    • Daphné 19 février 2020

      Des profs qui se moquent … quelle horreur ! Certains choisissent vraiment mal leur métier ! Contente de voir que tu renoues avec la langue en vivant aux USA, c’est top !

  • Audrey 19 février 2020

    Bonsoir
    C’est amusant, j’ai un peu le même parcours.
    J’ai un très bon niveau d’anglais (que j’utilise professionnellement) et je comprends mieux et parle un anglais US, bien que j’ai jamais vécu à l’étranger…
    J’ai toujours aimé les langues et le DEUG LEA (!) a consolidé mes bases. Mais… j’ai appris vraiment à parler et comprendre l’anglais avec F.R.I.E.N.D.S! Car dans les années 90 avec le développement du numérique sur le câble, cela a permis de découvrir cette série en VO, à une époque où il y avait très peu de programme motivant en VO accessible facilement ( et je suis pas si vieille,😅)
    J’ai poursuivi et je partage tes pratiques dans les livres, presse et blogger suivis.

    Bonne soirée 🌷

    • Daphné 19 février 2020

      En effet même parcours !! Merci de ton commentaire !

  • Perrine 19 février 2020

    Bonsoir Daphné !
    Merci pour toutes ces astuces & conseils 🙂
    Même si je me débrouille, c’est ma grande frustration de ne pas être bilingue… L’apprentissage des langues n’est vraiment pas fameux en France. En terminale Littéraire, notre prof d’anglais nous a dit « je vous prépare directement pour l’oral car de toute façon vous irez aux rattrapages », résultat des courses on s’est effectivement tous plantés à l’écrit !
    Pour ma part j’ai amélioré mon anglais grâce à ma belle-sœur qui est d’origine sud-africaine et qui ne parlait pas un mot de français au début ; en lisant et regardant des films/séries en VOST anglais ; et depuis peu, en utilisant le site Qioz qui permet aux habitants d’Île de France d’approfondir une langue grâce à pleiiiins de vidéos (notamment de films et séries mais aussi actualités) avec des questions de compréhension, de grammaire, de vocabulaire etc. C’est très pédagogique, très actuel, vraiment top ! 🙂
    Le tout maintenant… C’est d’oser parler et de ne pas avoir honte !!
    Belle soirée ❤️

  • vivelafrance 19 février 2020

    Ahahaha mais non! Rien de plus ridicule et écœurant les gens qui s’autoproclament « bilingue » ou « parlent couramment » , et qui considèrent avoir un accent américain.
    Non mais meuf, t’es une putain de française avec un accent tout ce qu’il y’a de plus quelconque, vraiment… je viens de voir l’an story où tu parles anglais et je me dis que notre société va très Mal sinon autant de gens lisent ce type d’article.
    je dis jamais rien, parce que ce côté ridicule est parfois touchant! Mais la, oh mon dieu…
    Le pire est quand tu parles de cette fierté qu’on te prenne pour une américaine en voyage.
    C’est assez triste…

    • Daphné 19 février 2020

      Pourquoi tant de violence et d’aigreur ? Quelle honte à dire que l’on parle couramment une langue si c’est effectivement le cas ? Je suis fière de ma manière dont j’ai appris à parler anglais seule et je pense que mes conseils peuvent en aider d’autres ! Pourquoi vouloir améliorer son niveau d’anglais rimerait avec une société qui va mal ? J’ai du mal à voir le rapport là mais je suppose que quand on veut voir le mal partout on y arrive 🤪🤪🤪 Et SURTOUT : pourquoi me suivre en Stories si je ne t’apporte rien de positif ? Garde ton temps précieux pour faire des choses inspirantes et enrichissantes pour toi !

    • Romane 1 mars 2020

      Mon amoureux est Anglais et vit en France depuis 10 ans, même si je parle plutôt bien la langue, ça le fait toujours rire quand je veux faire « mon Anglaise » car je n’aurais jamais la même intonation que lui, ni même son éloquence, sans oublier les petites fautes de syntaxe. c’est pareil pour lui, 10 ans à Paris, et toujours son petit accent Anglais, il ne parlera jamais comme un vrai Français dont c’est la langue maternelle. Après ceux qui ont le privilège de parler une langue comme un véritable autochtone je peux que le féliciter.

  • Claire 19 février 2020

    Salut Daphné! Une fille Anglaise ici. C’était pour améliorer ma connaissance de français que j’ai commencé te suivre sur Instagram. J’adore ‘checking in’ chaque jour pour voir tes nouvelles. Tu as aussi une voix très claire et ne parle pas trop vite!
    Une autre chose qui m’aide beaucoup est j’assiste à des cours à Française chaque semaine – est-ce qu’il y a un équivalent anglais?
    Thank you for all the joy over the years!

    • Claire 19 février 2020

      Salut Daphné! Une fille Anglaise ici. C’était pour améliorer ma connaissance de français que j’ai commencé te suivre sur Instagram. J’adore ‘checking in’ chaque jour pour voir tes nouvelles. Tu as aussi une voix très claire et ne parle pas trop vite!
      Une autre chose qui m’aide beaucoup est j’assiste à des cours à l’Alliance Française chaque semaine – est-ce qu’il y a un équivalent anglais?
      Thank you for all the joy over the years!

    • Daphné 20 février 2020

      Merci Claire ! Ravie que mes Stories puissent t’aider à pratiquer ton français ! Je suis désolée mais je n’ai pas compris ta dernière phrase avec ta question, peux tu clarifier ? 🙂

  • anais 19 février 2020

    bonjour Daphné!!

    Très intéressant ton article! Je suis tout à fait d’accord, il ne faut pas avoir peur d’oser parler anglais!
    J’ai un métier qui me fait côtoyer des touristes anglais et on m’appelle toujours à la rescousse alors que je suis loin d’être bilingue mais je me lance et avec le mime en plus, j’y arrive toujours :))
    Avant mon escapade à Londres, j’ai essayé Duolingo et le conseille à tous ceux qui veulent se remettre à niveau, c’est top!
    C’est rigolo, Friends a l’air d’être une base…ma fille qui est collège adore regarder la série en v.o, il ne faut pas qu’elle lise cet article, je ne vais plus pouvoir la décoller de Netflix 🙂

    bonne soirée

    • Daphné 20 février 2020

      Haha regarder FRIENDS est un bon exercice finalement 😉 Merci de ton retour d’expérience sur Duolingo, c’est une app qui a l’air super appréciée par tous !

  • Ilona Pernès 19 février 2020

    Votre article est génial. Je trouve ça très intéressant et enrichissant de nous parler de votre expérience. En ce moment je ne suis pas à fond anglais (même si je le pratique au lycée et que j’ai de très bonnes) mais, plutôt espagnol du coup je regarde les 5 saisons de Las Chicas Del Cable en VOST et je dois plutôt avouer que je m’en sors mieux que prévu. Et votre apprentissage en anglais vous faites le même pour l’espagnol ou vous avez « abandonné » cette langue ?

    • Daphné 20 février 2020

      Malheureusement je ne pratique plus beaucoup l’espagnol et j’ai un peu perdu (je comprends bien mais plus de mal à m’exprimer) il faudrait que je regarde des séries en espagnol !

  • Jennifer 19 février 2020

    It’s the other way round for me… English mother tongue and always trying to improve my french (although I’ve lived here for many years). Your blog is one of my very favourite sources of “everyday” French. I wonder if there are others like me? 😁 I do struggle to find French-language tv shows and podcasts that I enjoy. That’s an advantage you English learners have! A wealth of excellent series to choose from. I would welcome any recommendations for French things out there! Bravo on the article in any case, and happy to see you back here after your break 😊

    • Daphné 20 février 2020

      Thank you for your comment Jennifer ! I would highly recommend reading Guillaume Musso in French (great stories + rather easy to understand). As for French TV shows have you seen Le Bureau Des Légendes ?

  • Melissa 20 février 2020

    Avec une maman américaine qui m’a parlé que anglais depuis que je suis née ! Plus on commence tôt une langue mieux on l’apprendra car apparemment nos cerveaux sont de véritables « éponges » à cet âge là. Ma mère m’a aussi obligé à regarder la tv et lire que en anglais. Je râlais quand j’étais petite mais maintenant je la remercie. Je ferais pareil avec mes enfants 🙂

    • Daphné 20 février 2020

      C’est génial d’être élevée bilingue !

  • Lucia 20 février 2020

    Salut Daphné,
    J’ai toujours eu du mal à parler anglais, car tous mes profs au lycée critiquaient mon accent, un m’a même dit que j’avais un « anglais franco-allemand » (parlant allemand couramment). Je suis aujourd’hui en prépa Lettres et, malgré le fait que la professeure critique toujours mon accent au point parfois de me retirer l’envie de participer en cours, je ressens des progrès dans mon apprentissage et cela est très plaisant : je comprends des articles sur l’actualité assez compliqués et je regarde tous les séries Netflix en VO sous-titré anglais (et je me rend même compte que je comprend plus souvent que je ne le crois lorsque je ne lis pas les sous titres). Avec un peu de recul, ce qui m’étonne toujours aujourd’hui est de me dire que si j’ai toujours eu peur de parler anglais en cours, c’est à cause du regard que portaient mes profs sur mon accent, je sais qu’il n’est pas parfait mais je sais aussi pour avoir voyagé en Irlande qu’il est compréhensible. Alors pourquoi tant faire une fixette sur mon accent ? Pourquoi m’avoir tant fait culpabiliser par rapport à ça ? Ces questions rhétoriques s’adressent avant tout au système éducatif français, car là est la preuve d’un profond problème dans l’apprentissage des langues. Pour moi, l’anglais est encore une langue conflictuelle à cause de cela, mais la motivation de réussir mes concours m’encourage à oublier ce conflit et à me battre pour continuer à progresser. Merci pour ton article, je suis admirable de toute la motivation que tu as toujours eu pour apprendre l’anglais, et ayant appris l’allemand en quelques mois lors d’un voyage, je sais que faire de même en anglais n’est pas impossible, et je vais tout faire pour !

    • Daphné 20 février 2020

      Merci de ton commentaire Lucia ! Tellement désolée de lire que les profs de langues ont critiqué ton accent au point de t’avoir (presque) retirer l’envie de participer en cours … Quel dommage et quel manque de pédagogie surtout ! Comme je le dis dans mon article l’accent n’est pas le plus important et au contraire avoir l’accent de sa langue maternelle est aussi un charme et une signature 😉 Cela ne devrait jamais nous empêcher de nous lancer et de parler une langue !

  • Emi 20 février 2020

    Merci Daphné pour cet article très intéressant et motivant … mon niveau d’anglais est proche de rien … Je ne pratique pas mais ça me motive je vais essayer de my remettre.

    • Daphné 20 février 2020

      Merci Emi ! Ravie que mon article t’ait motivé !!! Si tu as l’envie et que tu es prête à y dédier du temps, tes progrès en anglais sont assurés !

  • Léora 20 février 2020

    Bonjour Daphné!
    Merci pour cet article !! Moi aussi le premier livre que j’ai lu en anglais était Harry Potter, quand j’étais au collège!! 😅 J’ai commencé par le premier volume, c’était génial et comme tu dis j’avais l’impression de redécouvrir l’histoire !!
    Je ne peux pas dire que je suis très « à l’aise » avec mon accent, mais je me débrouille, et parler avec des amis anglophone me prouve que l’accent a peu d’importance… 😅
    Belle journée

    • Daphné 20 février 2020

      C’est ça : l’accent n’est pas le plus important du tout ! L’assurance et l’envie ont plus de valeur !

  • Manoray 20 février 2020

    Coucou!
    Merci pour ton article. Je me reconnais totalement dedans ! J’ai su parler très jeune en anglais (en plus dans les années 80 c’était pas facile d’avoir accès à l’information) grâce à ma sur motivation de pouvoir …. comprendre et chanter les chansons de mes idoles anglo-saxonnes de l’époque hehe ! Maintenant je parle couramment avec l’accent US également ce qui choque ma famille à l’étranger notamment aux states! Maintenant j’essaie d’enseigner la langue (en plus de nos langues d’origine à moi et mon conjoint) à mes 3 jeunes enfants pas facile ….

    • Daphné 20 février 2020

      Génial ! Et super d’enseigner la langue à tes enfants ! Bravo !

  • Charlotte de Junnemann 20 février 2020

    Coucou Daphné ! 👋🏻
    Super article ! Je l’ai trouvé très intéressant et utile 🙂
    Pour ma part, je pense avoir un niveau convenable, je suis tres à l’aise avec l’anglais quand il s’agit de l’écouter donc YT, Netflix etc en revanche dès qu’il fait passer à l’écrit et lire, c’est une autre histoire ! Mais je vais progresser dans ce domaine ! 💪🏻 Pour mon accent, contrairement à toi, j’ai un accent British ! 👌🏻😂 une partie de ma famille est anglaise donc mon oreille s’est faite avec cet accent 🤗
    Avec mon copain nous avons le projet de partir aux US pour vivre notre American Dream et je sais d’avance que cela va améliorer considérablement mon niveau. 👍🏻
    Merci pour ton article encore une fois et à bientôt ! 👋🏻

    • Daphné 21 février 2020

      Merci de ton commentaire Charlotte ! Nul doute que si tu t’installes aux USA ton niveau augmentera considérablement !

  • Sophie 20 février 2020

    Bonjour Daphné,
    Je me retrouve pas mal dans ton parcours d’apprentissage. Sauf que moi, cela n’a commencé qu’après l’université, lorsque j’ai eu la chance immense de partir vivre 1 an à NYC ! J’ai décidé de vivre l’expérience à fond et de m’immerger complètement dans cette langue. J’ai donc emporté avec moi les livres de Harry Potter en anglais que j’avais déjà lu en français et dont je connaissais donc l’intrigue. Mais cela m’a fait le même effet que toi, j’ai eu l’impression de les redécouvrir, c’était génial! Et puis j’ai regardé toutes sortes de séries en VO et c’est incroyable comme les progrès sont rapides! Je me vois encore en train de cuisiner dans notre petit appartement de NY avec la télé en bruit de fond et je me surprends à rire d’une blague qui a été faite alors que je n’écoutais que d’une oreille… Et c’est là que j’ai réalisé que ça y était, je n’avais même plus besoin de réfléchir et de traduire dans ma tête pour comprendre! 🙂 Et cela après à peine 2-3 mois!
    Malheureusement, depuis lors, même si je continue à regarder les films et séries anglophones en VO, je lis très peu en anglais et je n’ai vraiment plus l’occasion de parler. Mon niveau a donc fortement baissé et je recommence à traduire dans ma tête…
    Top article, en tout cas!

    • Daphné 21 février 2020

      Merci de ton partage d’expérience Sophie ! C’est vrai que la pratique fait tout dans une langue ! Peut être que les astuces de mon article t’aideront à pratiquer l’anglais de manière plus régulière ?

  • Rebecca 20 février 2020

    Bonjour Daphné,
    Merci pour ton article! Je suis une américaine qui habite en France depuis 3 ans avec mon copain français. J’ai fait un diplôme de commerce international ici en France. Je dis à mes copines souvent qu’il faut mettre à côté de la peur de parler en anglais! Quand je suis arrivée en France, je savais que j’ai parlé français comme une vache espagnole (comme vous dites;)) mais j’ai essayée et ça c’était le plus important! Maintenant j’ai un niveau presque bilingue (tous mes collègues me disent…même si j’ai mal à croire… ). Je repense fièrement à mes débuts en France car j’ai essayé de parler et c’est ça qui compte. Tous tes conseils sont absolument vrai pour apprende n’importe quelle langue!

    • Daphné 21 février 2020

      Merci Rebecca ! Essayer et se lancer est le plus important !

  • Estelle 21 février 2020

    Trop drôle que tu mentionnes le PVT à Vancouver 😉 Je suis actuellement en PVT à Toronto et en effet habiter dans un pays anglophone est l’un des meilleurs moyens pour progresser en anglais 😀

    • Daphné 21 février 2020

      Ah génial !!!!

  • Emmanuelle 21 février 2020

    Hello Daphné. Je me reconnais tellement dans ton histoire! J’ai également commencé à lire en anglais jeune ado grâce à Harry Potter car j’étais trop impatiente pour attendre que la traduction en francais sorte!

    Je peux masquer mon accent francais sur commande quand je parle anglais mais impossible en allemand, et pourtant je vis en Allemagne depuis de nombreuses années. C’est étrange les langues! Mais comme tu le soulignes, l’accent francais est plutot un atout. En Allemagne les gens nous d’emblée très sympathiques!

    • Daphné 21 février 2020

      Merci de ton commentaire Emmanuelle ! Je crois que l’accent français a bonne réputation un peu partout 😉

  • Adalyne 21 février 2020

    Apparemment le fait de se moquer quand on essaie de parler une autre langue est typiquement français. Paul Taylor, un humoriste anglais qui parle couramment français en parle dans son spectacle de stand-up qui s’appelle #Franglais (il y alterne les deux langues, ce qui créé un mélange sympa). Donc ne pas s’arrêter à ça ! Dans tous les autres pays c’est hyper valorisé! D’ailleurs son problème à lui c’est que comme il a vécu en France quelques années étant très petit, il parle comme un français, il n’a aucun accent british. Du coup, quand il fait des fautes (souvent anodines en plus), personne ne croit qu’il est anglais et il passe pour un idiot. Il en parle dans son spectacle et aborde les différences entre les deux langues justement. Pile dans le sujet. A regarder, il est top! 🙂

    • Daphné 23 février 2020

      Paul Taylor me fait trop rire ! Ca ne me surprend pas que le fait de se moquer quand on parle une langue soit typiquement français … mais c’est si dommage ! Je vais regarder le spectacle dont tu parles, merci !

  • cecilia_cherieblossom 21 février 2020

    Je me rends compte que je perds tout mon anglais depuis que je ne suis plus à l’école :/

    • Daphné 23 février 2020

      C’est vrai que si on ne pratique pas une langue régulièrement on a tendance à la perdre … mais ça revient vite aussi !

  • Maïlys LD 22 février 2020

    J’essaie d’apprendre aussi l’anglais. J’arrive à faire les phrases dans ma tête mais quand il s’agit de s’exprimer spontanément c’est de suite plus difficile. J’ai peur de mal dire et du coup ça me bloque. Depuis Netflix je regarde tout en anglais sous-titré français (parce que sinon je m’endors) et surtout, j’ai gardé des enfants dans une famille Californienne et les entendre parler anglais autour de moi m’a beaucoup aidée (bien que ça n’ai pas été suffisant puisque je parlais français avec eux). Leur famille ne parlant pas français je m’exprime avec eux en franglais, je parle anglais et quand je ne connais pas les mots je les dis en français et ils me traduisent. C’est assez marrant à voir mais comme ça me met en difficulté les échanges sont extrêmement limités. J’ai acheté en anglais deux de mes livres préférés : Heïdi et The little Princess, que je connais par coeur mais que je n’arrive pas à lire. Lire et entendre parler une langue que je ne maitrise pas est extrêmement fatiguant. Quand j’étais à San Francisco avec la famille dont je te parlais plus haut, j’avais beaucoup de mal a rester concentrée pendant les conversations. Ce qui est marrant, c’est que j’arrive globalement à comprendre quand j’entend en anglais. D’ailleurs c’est devenu assez frustrant dans les films parce que parfois ils ne traduisent pas vraiment ce qu’ils disent, ils font des raccourcis ou le disent d’une autre manière et je m’en rend de plus en plus compte. J’ai très envie que nos enfants parlent anglais plus tard couramment et j’aimerai que mon chéri (qui lui le parle assez couramment bien qu’il prétende le contraire) leur parle anglais. Ce qui est assez marrant c’est que je trouve rapidement bizarre de ne pas entendre parler anglais autour de moi, même en étant en France il m’arrive d’être surprise que les gens autour de moi parlent français plutôt qu’anglais. C’est d’autant plus flagrant quand je rentre de voyage. D’ailleurs au début de ton article j’ai passé Heïdi en anglais – je n’avais pas pensé à le mettre en anglais et comme c’est un dessin-animé pour enfant les échanges sont hyper simples à comprendre même sans les sous-titres. Ma cousine et mon cousin parlaient plutôt bien anglais, j’ai d’ailleurs essayé d’apprendre avec ma cousine sauf qu’elle me refaisait chacune de mes phrases et de mes conjugaisons et ça m’a bloquée donc j’ai arrêté. D’ailleurs ce qui me bloque le plus dans les phrases anglais ce sont les verbes, je n’arrive pas à savoir les conjuguer correctement. J’ai testé Duolingo mais j’ai décroché assez rapidement. Par contre, à force d’être avec des américains tous les jours pendant deux ans, il y a des mots que je n’arrive plus à traduire en français et que je dis en anglais.

    Au lycée je parlais et lisait couramment l’espagnol, j’avais énormément de facilité avec cette langue sauf qu’au final comme je ne la pratiquait pas je l’ai oubliée. D’ailleurs le fait de bien connaître l’espagnol me permettait aussi de comprendre des textes écrit en italien, c’était vraiment marrant.

    Je trouve que les langues ne sont pas enseignées correctement au collège et au lycée. Pour moi, ça devrait être un plaisir mais comme pour toutes les matières, elles sont juste devenues des obligations pour avoir de bonnes notes, de bonnes moyennes, etc. J’ai eu une fois un prof qui nous faisait apprendre de manière non conventionnelle en nous faisant chanter, traduire des chansons, etc… Mais il était très critiqué et il a fini par partir car ce n’était pas une méthode conventionnelle.

    • Daphné 23 février 2020

      Merci de ton partage d’expérience ! Tu as du énormément progresser en gardant des enfants dans une famille californienne en effet ! On fait toujours des progrès dingues quand on apprend une langue en « contexte », c’est la meilleure des manières je pense !

  • pauline 23 février 2020

    Hello Daphne

    Je te suis depuis près de dix ans et si je continue à te suivre c’est en partie grâce à ton honnêteté et ta simplicité, contrairement à bien des blogueuses tu ne te prends pas pour Gisele Bundchen.
    À l’époque, je cherchais la marque du fameux téléphone portable de Blair Waldorf dans gossip girl et un article dans lequel tu mentionnais le fameux mobile m’était apparu dans la première page de recherche et depuis je te suis bien que je n’ai jamais laissé un seul commentaire.

    Si je le fais pour cet article, c’est car tu as écrit que tu étais bilingue et avec un accent à duper jusqu’aux Américains, et ce n’est pas la première fois, or ce n’est le cas, pas vraiment et cela me dérange. Non ceci n’est pas une critique mais plutôt un terme/une définition de toi-même sur lequel tu devrais méditer.

    Je me permets de pointer du doigt ceci c’est car tu n’as dans le fond jamais vécue à l’étranger (quel dommage d’ailleurs de louper Erasmus, surtout quand on a fait LEA), ton petit ami de toujours qui est devenu ton mari est Français, ton cercle parisien est aussi rempli de Français, tu voyages beaucoup certes mais principalement aux US or pour se définir comme bilingue, il faut vivre à l’étranger un certain temps. Ne parlons même pas de l’accent français qui est un des plus coriaces à perdre. Toi et moi nous avons un parcours universitaire similaire, pour ne pas dire le même. Nous avons le même âge, licence LEA anglais/espagnol, Master Marketing/communication, stage dans le luxe et job dans le monde de la mode seulement la grande différence entre nous, c’est que moi je réside à l’étranger depuis la fin de mon Master, sans compter mon année Erasmus, je suis responsable du pôle Europe (je voyage dans tous les pays de l’Europe+la Russie), mon copain est Russe mais a grandit au Canada et malgré tout cela jamais au grand jamais, je ne vais me définir comme bilingue en anglais (ou autre langue) car ce ne sera jamais vraiment le cas. Je parle Anglais 80% du temps depuis de nombreuses années et il y a encore des moments durant lesquels j’ai des doutes sur le sens d’une phrase, d’un mot et cela sans compter les moments où on va me demander, à mon grand dam, de répéter ou de reformuler ma phrase. Il y a aussi certaines réunions durant lesquelles en moins de cinq minutes les personnes face à moi vont deviner que je suis française et font le commentaire. Cela est valable dans n’importe quel pays d’europe sauf UK… les Anglais (et les Américains) ne font pas ce genre de commentaire, au contraire ils soulignent le bon anglais et le « bilinguisme » étant donné qu’ils ne parlent, dans 90% des cas, que l’Anglais.

    Si je fais la remarque c’est avant tout car le Français fait souvent preuve d’un manque d’humilité incroyable, ce que je te reproche lorsque tu mentionnes ton amazing american accent et le fait que tu sois bilingue depuis tes 13 ans… Mouais Harry Potter c’est avant tout une histoire pour les enfants, c’est pas du Shakespeare…
    Quant à l’accent, lors d’une conversation en français avec un étranger, ne vas-tu pas souligné son « bon accent et bonne connaissance du français »?
    Et bien les Américains et les Anglais, ils font la même chose (n’oublie pas qu’ils sont plus sympathiques que nous Français).

    En france le niveau c’est 2 voire 3/10… par rapport au reste de l’Europe et par Europe je parle aussi des pays comme les Balkans, les pays Baltes…
    Donc oui ton Anglais est bon voire très bon mais j’estime que c’est prétentieux de se définir comme bilingue surtout lorsqu’on a jamais vécu a l’étranger et que l’on partage sa vie avec une personne de la même nationalité que la sienne.

    Je te laisse méditer là dessus…

    • Daphné 23 février 2020

      Merci de ton commentaire 😉 Je ne me suis pas définie comme bilingue une seule fois dans mon article (sciemment) mais comme « parlant couramment », ce qui fait toute la différence à mon sens ! Je pense en effet que pour se considérer 100% bilingue il faut vivre dans un pays (et depuis longtemps) dont c’est la langue principale ou bien avoir été élevé.e par un parent qui nous parlait la langue en question. C’est pourquoi je me définis toujours comme parlant couramment et non bilingue. Pour revenir sur le fait qu’on me méprenne parfois pour une américaine quand je parle anglais : les américains/anglais ne complimentent pas mon « bon accent et ma connaissance de l’anglais » par politesse, ils m’arrive très souvent carrément qu’ils me demandent de quel Etat des USA je suis originaire 😉 Après une conversation longue ils finissent évidemment quasi toujours par déceler que l’anglais n’est pas ma langue maternelle car, même en parlant couramment, il y a toujours des subtilités de langue que l’on ne maitrise pas à 100% et ça je ne te dirai jamais le contraire ! Je ne te raconte pas ça pour me faire mousser ou pour me justifier mais juste pour dire que OUI il est possible de parler couramment anglais sans avoir vécu à l’étranger (même si je voyage souvent aux US, j’ai cette chance). Et au final c’est plutôt cool et motivant de se dire qu’apprendre l’anglais et le parler couramment est accessible à tous sans vivre dans un pays anglophone, non ? 🙂 Le bilinguisme c’est le step au dessus je te rejoins !
      Et comme je le dis dans mon article j’ai la chance d’avoir de nombreuses personnes autour de moi dont l’anglais est la langue maternelle : je parle/écoute/lis de l’anglais TOUS LES JOURS et cette langue me passionne 😉 Bonne semaine à toi !
      PPS : merci de me suivre depuis si longtemps !

  • Coline 23 février 2020

    Hello Daphné!
    J’ai aussi appris vraiment l’anglais grâce à FRIENDS d’abord avec les sous titres en français pour me rassurer puis en anglais et maintenant sans sous titres du tout. Je ne parle pas couramment je manque encore beaucoup de vocabulaire mais je comprends sans problème les conversations en anglais et me débrouille largement pour parler et me fait comprendre avec qq erreurs mais ça fonctionne! Par contre je n’ai absolument pas d’oreille donc je garde mon sublime accent français 😉
    En tant qu’amoureuse de la lecture, il faut que j’essaie de franchir le cap et de lire en anglais mais j’avoue que c’est mon moment détente du soir et que je n’ai pas envie de m’y astreindre. Je garde cet objectif dans un coin de ma tête. Je lis déjà des articles médicaux en anglais pour le boulot et ça fait déjà un bon entrainement!
    Merci pour cet article qui m’a beaucoup plu!
    Bonne soirée

    • Daphné 23 février 2020

      Merci de ton commentaire Coline ! Oui, tente les livres en anglais, c’est un super exercice, surtout si tu choisis un livre qui t’emballe !

  • Courtney 25 février 2020

    Hello Daphné,

    Je suis américaine d’origine et ça fait plus de 8 ans que j’habite à Paris. Je trouve que les Français ont souvent peur de parler – vous vous jugez trop entre vous ! Franchement votre anglais n’est pas si mauvais d’une manière générale.
    Si je peux me permettre, le comédien anglais Paul Taylor résume parfaitement ce dilemme dans sa vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=en7Vzs1JgJk
    Cette vidéo me fait toujours bien rigoler !

    Moi j’ai appris le français quand j’ai commencé à travailler (après avoir fait un Masters à Paris) – j’ai fait plein d’erreurs au début mais j’ai vite appris car c’était nécessaire pour bien faire mon travail !

    Bonne continuation ! 🙂

    • Daphné 25 février 2020

      Haha j’adore Paul Taylor ! En effet ils résument tellement parfaitement les moqueries des français les uns envers les autres !

  • Emma 27 février 2020

    Hello,
    J’ai aussi fait une LEA Anglais-Espagnol et pour la même raison que toi d’ailleurs : je ne savais pas trop où me diriger dans mes études donc je me suis dit que c’était une bonne chose d’aller dans les langues étrangères car c’était toujours utile dans n’importe quelle situation ! Je privilégie de plus en plus les films de VO avec sous-titres au cinéma que les versions françaises, idem pour les séries. Je te fais des bisous ♡

  • Dorothée 27 février 2020

    Hy Daphné!
    Je te remercie pour cet article très intéressant et pour moi l’anglais est une longue histoire…. Malheureusement l’enseignement au collège m’en avait un peu dégoûté à cause de profs pas du tout pédagogue.. Heureusement qu’à l’université ça été complètement différent, j’avais des cours d’anglais de termes « techniques » par rapport à mon futur métier, et ce fut tout de suite beaucoup plus concret pour moi! Comme tu l’écris quand on l’apprend par rapport à une passion c’est de suite plus facile. Depuis petit à petit, grâce à des voyages (mon frère habite en Australie, à des rencontres (je suivi le programme Erasmus..), je commence à comprendre les gens et à me faire comprendre….
    Je continue à pratiquer grâce à des cours sur internet (English attack!) et les séries….
    En tout cas il faut toujours persévérer et tu as raison de le précisier.

  • Fleur 8 mars 2020

    Bonjour Daphnée,
    Alors moi je n’aime pas mais alors pas du tout l’anglais ni la culture anglophone. Bien-sûr je parle un peu anglais mais je limite vraiment son usage, autrement dit quand je n’ai pas le choix. Heureusement je n’ai pas un travail qui m’oblige à l’utiliser. Pour moi parler anglais ou utiliser des anglicismes constamment font peuple. Oui je sais c’est extrêmement prétentieux. Par contre je suis très bonne en espagnol qui comme l’anglais est très utile pour voyager, deuxième langue la plus parler dans le monde. J’aime la musicalité de la langue espagnole, son côté chantant. Et étant frontalière, je parle aussi allemand et j’ai beaucoup plus de plaisir à parler allemand qu’anglais. L’Allemagne et sa culture sont fascinantes et ça aide bien je pense pour le parler d’autant plus qu’une partie de la Suisse et le nord de l’Italie (Sud Tyrol) parlent allemand. Et là aussi avec cette langue vous pouvez vous faire comprendre dans pas mal de pays.Je sais que certain(e)s pensent que parler allemand fait élitiste et bien je l’assume. Je préfère l’allemand et l’espagnol à l’anglais. Maintenant pour voyager je dirais qu’une combinaison de français (4ème langue la plus parlée dans le monde), d’espagnol, d’anglais et d’allemand sont suffisant, oh et éventuellement le portugais mais là je n’ai aucune connaissance linguistique. Sinon pour être devenu parfaitement bilingue, mon mari a appris l’anglais en jouant aux jeux vidéos tout simplement.

  • Carina 8 mars 2020

    For me it’s also the other way around: I try to improve my french by reading your blog / instagram (stories are great for listening comprehension ;-). I think I’m still quite fluent in french, but it’s getting more and more difficult cause I’m not used to speaking anymore. I was an au pair in Paris some years ago. Living in a family is perfect to improve your language skills when you’re young or just finished school.

    So my tips are: Travel as much as you can to the countries where the language is spoken, go to international pub meetups (to meet people speaking the language you want to improve and probably make new friends) and take a language course (advanced / conversation course).

    And: I hate it when the Frenchs switch over to English when I’m speaking french! 😀 (they tend to speak more likely English nowadays than years ago because of all the tourists and of course they also want to practice their own language skills)

  • David 13 juin 2020

    Bonjour, je pense qu’il faut tout de même travailler son accent. Car beaucoup de français ont un accent tellement prononcé, que cela devient incompréhensible. On ne peut pas prononcer l’anglais avec la prononciation du français. Une bonne chose alors, est de choisir d’imiter un accent adapté à son accent natif. Etant du Sud-Ouest, j’ai tendance à prononcer toutes les lettres. Je me suis donc calqué sur l’accent britannique. Le bon vieux cliché du Lord anglais. Car je trouve que les américain mâchent trop les mots. Alors que l’accent britannique moyen (celui de la BBC donc), est plus lent. C’est un autre sujet, mais les gens parlent de plus en plus vite (même en français), il faut reprendre le temps de parler clairement et proprement.
    Pour ma part j’ai beaucoup amélioré mon accent en regardant des discours de David Cameron ou des interviews de David Bowie. Ou des allocutions de la reine. Ensuite, c’est assez simple, il faut exagérer énormément son accent britannique. La plupart des français ont peur de faire cela car ils trouvent que c’est ridicule. Et à juste titre, le français n’est pas une langue chantante. Mais essayez de parler un accent british très exagéré en Angleterre, et ça marche très bien. Un peu comme on voyage en Italie, au début ça fait étrange et très théâtral comme langue, mais au final, si on veut parler italien, il faut produire le même accent qui nous parait parfois excessif.
    Enfin, ne jamais oublier la différence principale FR/EN en matière de prononciation. Toutes les syllabes en français ont la même durée, alors qu’en anglais certaines sont plus courtes et d’autres plus longues. Quand on fait attention à cela, on progresse assez vite.
    Pour terminer un petit conseil personnel: NE JAMAIS PRIVILEGIER SEULEMENT L’ORAL. C’est ce que j’ai fait à un moment. Si bien que je suis arrivé au point où je parlais mieux anglais que ce que je le comprenais. Moralité, il vaut mieux travailler son oral, mais aussi son écrit, sa lecture, etc… Car là on a l’air vraiment idiot de parler super bien, mais de ne rien comprendre. D’autant plus qu’à la minute où vous parlez bien, votre interlocuteur anglais risque sans même s’en rendre compte d’employer un vocabulaire plus large, et de parler un peu plus vite, voire utiliser des expressions.
    Les anglophones étant des vraies billes en langues étrangères, ils ne se rendent pas toujours compte de ce que c’est que de parler une autre langue.

Voir tous les commentaires

Ajouter un commentaire

Suivez-moi sur Instagram @daphnemoreau
Abonnez-vous
à la newsletter
Pas la peine, je suis déjà abonné•e
Fermer