Hello tout le monde ! Cet article est le hub d’une de notre road trip aux Etats-Unis ! Nous avons beauuuuucoup de photos et de choses à partager avec vous 🙂 Notre roadtrip sur la côte ouest des US a duré 18 jours et nous a fait traverser quatre Etats (Californie, Nevada, Arizona et Utah) de Los Angeles à San Francisco en passant par de nombreux parcs nationaux (Sequoia, Yosemite, Death Valley, Monument Valley, Grand Canyon, Zion Mountain, Bryce Canyon, Joshua Tree), avec plus de 4 800 kilomètres au compteur de notre voiture de location.

Cette série d’articles est un peu spéciale puisqu’elle est écrite à quatre mains, par Vincent et moi ! Nous avons écrit un article pour chaque étape clef de notre voyage avec toutes nos adresses et nos conseils et nous avons aussi réalisé une vidéo globale du séjour.

Ce premier article c’est le point de départ de notre périple : pas forcément le plus impressionnant visuellement mais il devrait être très intéressant pour toutes celles et tous ceux qui veulent un jour faire ce voyage : nous allons aborder les préparatifs en France, le choix des étapes, de la voiture de location, des hôtels, des restaurants, de l’avion, etc.

Les articles de chaque étape

Los Angeles : notre article sur LA permet de connaître les endroits et visites incontournables de Los Angles à effectuer en 4 jours

Palm Springs, Joshua Tree et Las Vegas : un article qui récapitule les lieux immanquables de ces trois destination, avec la visite du premier parc naturel du voyage

Grand Canyon et Monument Valley : les premiers parcs naturels gigantesques qui coupent le souffle avec des photos assez dingues !

Horseshoe Bend, Antelope Canyon et Bryce Canyon : notre article préféré avec les trois étapes les plus mémorables de notre road trip avec des vues et paysages bluffants !

Zion National Parc, Valley of Fire et Death Valley : des paysages sublimes avec une forte chaleur et des routes sinueuses sans fin

Sequoia et Yosemite : sûrement les parcs nationaux les plus connus des Etats-Unis, avec des randonnées, des activités et des panoramas inoubliables

San Francisco : l’étape que j’ai le plus adorée de notre roadtrip. La ville est un parfait mélange entre l’Europe et les Etats-Unis avec de nombreuses visites à faire et de délicieux restaurants et coffee à tester !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daphné Moreau (@daphnemodeandthecity) le

 

Le parcours

Voici quel était notre parcours :

Los Angeles – Palm Springs – Joshua Tree – Las Vegas – Grand Canyon – Monument Valley – Page (Horshebend et Antelope Canyon) – Bryce Canyon – Zion Mountain – Valley of Fire – Death Valley (Parhump) – Sequoia (Visalia) – Yosemite (Oakhurst) – San Francisco

 

Le sens du voyage : LA – SF ou SF – LA ?

A priori, beaucoup de personnes font ce voyage en sens inverse : en partant de San Francisco pour rejoindre Los Angeles  (avec des étapes similaires aux nôtres). Nous avons pris la décision de le débuter par Los Angeles pour une raison toute simple : Vincent partait tous les ans pour son travail à Los Angeles en janvier et avait déjà visité le Grand Canyon et la Death Valley depuis Los Angeles.

De plus, ce sens permettait d’optimiser au mieux les kilomètres parcourus selon Google Maps (nous avons utilisé l’outil « Etape » de Google Maps pour avoir un aperçu de notre road trip). Le faire dans l’autre sens revient à peu près au même, mais permet sur certaines parties (Valley of Fire et Joshua Tree) de rouler dos au soleil en fin de journée pour apprécier au mieux les paysages. Mais vous serez alors dans le mauvais sens si vous roulez le matin, vers l’est, avec le soleil de face.

Enfin, deux autres éléments sont à prendre en compte pour le choix du sens : le prix des hôtels à LA et SF les jours où vous comptez y rester (nous sommes arrivés à SF en plein milieu d’une grande convention sans le savoir, ce qui avait fait grimpé le prix des hôtels) et le prix des billets d’avion.

Été ou hiver ?

La grand question de ce roadtrip est également de savoir s’il vaut mieux le faire en été qu’en hiver. Nous avons décidé de le faire en plein hiver, au mois de janvier, car nous adorons la neige avec Vincent. Cette période offre de nombreux avantages : ce n’est pas du tout la saison touristique, et les prix sont donc plus intéressants et les parcs pratiquement vides.

Si vous recherchez la solitude et le calme des grands espaces, cette période est faite pour vous ! Le petit plus, c’est la chance d’avoir de la neige dans certains parcs. Nous en avons eu à Grand Canyon, Bryce Canyon, Yosemite et Sequoia, c’était magique ! L’hiver rend également plus confortable les balades à pieds dans le désert (Death Valley, Monument Valley, Joshua Tree) puisque le thermomètre peut atteindre près de 50°C en été !

En revanche, l’hiver a aussi son petit lot d’inconvénients. Certaines routes sont fermées à la circulation (notamment à Yosemite et Sequoia), il ne faut pas avoir peur de conduire sous la neige, le soleil se couche beaucoup plus tôt et certains restaurants et hôtels sont fermés à cette période de l’année dans certains parcs.

Bog-Mode-And-The-City-Lifestyle-Preparer-Voyage-Cote-Ouest-USA

Comment préparer le voyage ?

Autant vous prévenir tout de suite : nous n’aimons pas particulièrement préparer nos voyages à l’avance avec Vincent ! Mais pour un voyage aussi long que celui-ci, qu’on ne fait pas tous les ans, il fallait évidemment un minimum de préparation, afin de ne pas passer à côté de choses à voir ! Voici la méthodologie que nous avons utilisé pour préparer ce road trip dans l’Ouest des Etats-Unis, sans aucun guide papier.

Le choix de l’itinéraire

Nous avons tout d’abord tracé notre itinéraire sur Google Maps (avec les étapes). Cette première phase permet de se rendre compte du nombre de jours nécessaire sur place. Nous comptions au maximum 6h de voiture par jour pour la partie road trip, ce qui est déjà assez ambitieux. En moyenne, nous prévoyions 4h de voiture par jour. Dans les faits, c’était beaucoup plus, avec notamment un pic de 9h dans la voiture qui s’est ressenti fortement sur la fatigue le lendemain.

Un conseil : prévoyez large (ajoutez 1 à 2h en plus) et ne dépassez jamais 6h de route dans la journée, même si les paysages sont magnifiques. Enfin, ne prévoyez JAMAIS de rouler la nuit. Le soleil se couche tôt en hiver et il est tentant de grapiller du temps de route la nuit, mais sur ce road trip, chaque partie du trajet vaut le coup d’oeil et il n’y a pas d’éclairage public dans le désert : la nuit vous ne verrez rien du paysage qui vous entoure (et ce serait très très dommage).

Le choix du billet d’avion

L’itinéraire permet de savoir combien de jours sont nécessaires sur place. De cette manière, il devient plus simple de choisir son billet d’avion. Nous utilisons tout le temps Momondo qui est un comparateur de prix vraiment efficace et très bien pensé, avec un calendrier des prix pour se rendre compte du coût selon les jours de départs et d’arrivée. Pratique pour économiser quelques centaines d’euros sur le voyage.

Le choix des hôtels

Une fois l’itinéraire à peu près validé, nous avons cherché des hôtels sur la route, proche des lieux que nous souhaitions visiter. Pour éviter de rouler la nuit, autant réserver son couchage proche du dernier lieu visité. Nous nous sommes servis de Google et Booking.com pour repérer les hôtels, puis Hotels.com pour les réserver et éviter de payer en dollars (et donc éviter de payer les frais de conversion). L’avantage de passer par ces plateformes est de pouvoir annuler ou modifier sa réservation, si jamais vous voulez affiner votre itinéraire par la suite par exemple.

Le choix de la voiture de location

Nous avons ensuite réservé la voiture de location chez Sixt (plus de détails un peu plus bas dans cet article) au départ de Los Angeles, avec un retour directement à San Francisco pour éviter du trajet supplémentaire. Nous avons hésité à revenir à Los Angeles depuis San Francisco pour rendre la voiture et économiser sur le billet d’avion, mais à la fin d’un roadtrip, croyez moi, vous vous remercierez d’avoir choisi de vous épargner ce temps de trajet supplémentaire (et tout le stress qui va avec) juste avant de monter dans un avion pour un vol de 10h ! Sauf à vouloir profiter de la Highway 1, mais il faut du temps !

Le choix des visites

Suite à la réservation de la voiture, il s’est passé… pas grand chose haha. La période de fin d’année était tellement chargée que nous n’avons pas vraiment préparé en détail notre voyage. Mon amie Marion de Fringe and Frange m’a gentiment offert son livre (Home is where the palm trees are) que nous avons lu dans l’avion, et Vincent avait téléchargé de nombreux articles des blogs de Mary-Astrid (Slice of Fashion Life), Mathilde (Le Blog de Mathilde) et Caroline (Caroline The City) sur son iPhone pour les lire lors des 12h au dessus de l’Océan Atlantique. Ces trois « guides » ont permis de peaufiner le voyage et de noter les incontournables.

Les sites des parcs nationaux (avec une adresse de type nps gov) regorgent d’informations, avec les plans des parcs et parfois même un itinéraire conseillé selon le nombre d’heures ou de jours que vous prévoyez de passer dans le parc. Instagram est aussi extrêmement pratique si vous recherchez LE point de vue spectaculaire à ne pas louper, grâce à la recherche par localisation !

Mapstr et les recommandations

Nous avons récolté de nombreuses adresses (hôtels, restaurants, monuments, parcs, etc.) grâce à toutes vos recommandations, que ce soit sur Instagram mais aussi sur le blog, en commentaires de notre annonce du voyage. Avec toutes ces bonnes recommandations en poche, nous avons téléchargé Mapstr (cette appli est dingue) et nous nous sommes créé une carte de LA et de SF pour ne rien louper. Vous pouvez d’ailleurs activer les notifications liées à la géolocalisation lorsque vous passerez près d’un endroit (hôtel, restaurant, spot photo, etc.) renseigné sur l’application.

La 4G aux USA

En parlant d’applications, pour utiliser Internet aux USA, nous avions deux cartes SIM Free Mobile (25 Go de data en 3G chacune) et avons pris des options sur nos lignes Sosh (1 Go de data en 4G). Il y a également l’option de prendre un « prepaid plan » chez T-Mobile pour 30 dollars avec 2 Go de 4G pour 3 semaines. Dans de nombreux parcs, il n’y a aucun réseau, que ce soit GSM ou 4G. Je vous conseille de télécharger l’application GPS Here WeGo sur Android et iOS qui permet de télécharger des cartes des Etats en mode hors ligne et de naviguer en mode hors connexion.

 

Les options : bagages, menu et assurances

Nous avons voyagé avec Air France qui était la seule compagnie à faire un Paris – LA et SF – Paris en vol direct. Je ne suis pas particulièrement à l’aise dans l’avion alors j’évite au maximum les escales sur ce type de trajet ! Nous avons payé nos billets A/R 600€ par personne en réservant 3 mois à l’avance.

Il y a presque 2 ans, j’avais eu la chance de partir à New York avec Air France pour tester le plateau repas de Jean Imbert. J’avais tellement aimé l’expérience que nous avons pris l’option pour ce vol : ce repas est vraiment meilleur que la nourriture habituellement servi à bord des avions et ne vous fera pas regretter le supplément demandé à l’enregistrement, qui n’est d’ailleurs pas excessif (24 euros par personne pour ce vol).

Pour les bagages, nous avions le droit chacun à une bagage soute de 23 kg chacun, une bagage cabine de 12 kg et un accessoire. Au total nous avions donc 4 valises :

  • une valise soute Samsonite Cosmolite 86 cm (144l) : c’est un sacré investissement mais c’est la meilleur valise du monde à mes yeux, elle m’a accompagnée dans de nombreux voyages et elle est nickel. Très grande, rigide, solide et légère, elle est idéale pour les longs voyages !
  • un sac à roulette soute Eastpak Tranverz L 79cm (121l) : nous avons ce modèle depuis des années et avons beaucoup voyagé avec ! Il est très pratique car il peut à la fois être adapté à un gros voyage mais il est aussi pratique pour un weekend (on l’utilise dans ce cas-là pour nos affaires à tous les 2 avec Vincent). Il se stocke facilement car, contrairement à une valise rigide, il est pus malléable (on le stocke sous notre lit). Notre seule erreur est d’avoir choisi dans le modèle à 2 roulettes ! Je vous recommanderai plutôt le modèle à quatre roulettes (soldé en ce moment d’ailleurs) si vous voulez investir !
  • une valise cabine Samsonite Base Boost S 55cm (39l)
  • une valise cabine Samsonite S’Cure S 55 cm (34l) (rigide, pratique pour protéger le matériel photo notamment)

Côté accessoires nous avions un sac à dos photo Manfrotto Windsor pour Vincent et un cabas en paille Vanessa Bruno pour moi, hyper pratique pour y glisser les affaires que je voulais garder près de moi à bord (écharpe, pull, ordi, bouquin …)

Nos valises ont été un vrai casse tête à préparer car nous avons été confrontés à un peu toutes les météos durant ce séjour  : plus de 25°C certains jours à LA, -10°C à Bryce Canyon, 15°C à San Francisco… les maillots de bain cohabitaient avec les après-ski haha !

Pour le retour, nous avons acheté un 3ème bagage soute (un grand sac à 20$ acheté chez Walmart) pour ramener les souvenirs achetés à nos proches ainsi que les vêtements dénichés en soldes aux outlets (!) et nous l’avons enregistré en avance (cela vous coutera environ 70 euros). Mieux vaut s’y prendre en avance plutôt que de dépasser le poids de bagages autorisé une fois à l’aéroport (cela vous coutera plus cher). D’ailleurs, pour préparer des valises et arriver sereinement à l’aéroport, achetez un pèse valise (disponible à moins de 10 euros sur Amazon) !

Pour ce voyage nous avions souscrit à l’assurance assistance voyage de Air France avec Mondial Assistance : pour 80 euros, elle nous couvrait tous les deux pour toute la durée du voyage avec des conditions très avantageuses. Nos cartes bleues nous couvraient également, mais le moindre séjour à l’hôpital peut coûter très cher aux Etats-Unis et les limites des assurances peuvent vite être atteintes… Pensez bien à vous assurer que vous êtes protégés.

Blog-Mode-And-The-City-Lifestyle-Preparer-Voyage-USA-cote-ouest-2

La voiture de location

Nous sommes directement allés chercher notre voiture de location chez Sixt en sortant de l’aéroport. Une navette spéciale à la sortie du terminal assure le voyage vers l’agence Sixt en une petite dizaine de minutes. Nous utilisons très souvent Sixt en France car Vincent aime bien choisir précisément notre voiture lors de la réservation en ligne. C’est également le cas aux Etats-Unis où Sixt indique les voitures précises (et non pas un équivalent) de chaque catégorie. Nous avons choisi la catégorie XFAR qui permet d’avoir un SUV qui correspondait à nos attentes (mieux vaut avoir une bonne voiture pour ce type de roadtrip) et avons roulé en Mercedes GLS noire pendant ces 2 semaines 1/2. C’était la première fois que je conduisais une voiture aussi massive mais je ne voulais plus la rendre à la fin du voyage haha ! Je l’ai adoré !

Nous avons choisi cette catégorie pour plusieurs raisons : comme détaillé plus haut, nous avions beaucoup de bagages et besoin d’un coffre très spacieux (nous avons rempli le coffre de la voiture qui était pourtant déjà très très grand). Inutile de vous dire qu’à la fin du voyage, lorsque nous avons acheté une troisième valise soute pour ramener les souvenirs et les vêtements achetés en soldes, nous étions contents d’avoir de la place sur les sièges arrières pour mettre nos affaires !

L’autre raison de choisir un SUV pour un roadtrip, c’est pour sa facilité à se balader sur les chemins de terre voire même… sur la neige ! Beaucoup d’entre vous ont été surpris de voir qu’il y avait de la neige dans de nombreux parcs au mois de janvier, et le choix d’une voiture 4 roues motrices (4×4) nous a permis de ne pas avoir à chausser de chaînes, obligatoires dans certains parcs nationaux pour les voitures à 2 roues motrices. Nous avons tout de même dû acheter des chaînes car c’est obligatoire d’en avoir dans la voiture (même 4×4) en hiver au cas où une tempête de neige surviendrait… il suffit ensuite de les ramener au magasin si elles n’ont pas été déballées, ce que nous avons fait 😉

Enfin, nous avons passé environ une centaine d’heures dans la voiture de location en un peu plus de deux semaines. Nous avons donc privilégié une voiture confortable, avec de la place pour pouvoir s’étaler un peu, puisque lors du road trip, c’était un peu notre maison sur roues !

Nous n’avons pas souhaité passer par de la location entre particuliers puisque notre point de départ (Los Angeles) était différent du point d’arrivée (San Francisco).

Enfin, un rapide mot sur le pass « FastTrack » (ou EZ Pass) que les compagnies de location peuvent vous proposer : il s’agit d’un genre de télépéage permettant d’emprunter certaines autoroutes payantes ou certaines voies spéciales. En Californie, on trouve très peu de routes nécessitant le FastTrack, hormis les routes qui mènent à San Diego ou le Golden Gate Bridge à San Francisco. Nous n’avons pas pris l’option et avons pu payer le Golden Gate Bridge sur Internet. En revanche, nous avons regretté ne pas avoir le FastTrack sur la route entre Los Angeles et Palm Springs, puisque les voies classiques de l’autoroute étaient embouteillées alors que les deux voies réservées au FastTrack étaient quasiment vide. Prenez le si vous voulez gagner du temps et que vous ne voulez pas vous embêter avec un paiement sur Internet !

Le budget

Il vous faudra compter au minimum 5000€ pour 2 personnes tout compris, en imaginant dormir à l’hôtel tous les soirs et en mangeant à l’extérieur 3 fois par jour (petit dej dans un coffeeshop type Starbucks, midi sur le pouce et soir au restaurant).

Notre voyage nous a personnellement coûté plus de 5000 euros (nous mettions de côté depuis quelques temps déjà pour profiter à fond et nous ne nous sommes pas privés sur les hôtels/restaurants) mais il est tout à fait possible de rester dans cette enveloppe en surveillant de près ses dépenses.

De la même manière, il est possible de réduire un peu cette enveloppe de 5000 euros en privilégiant des options d’hébergement type campings/motels et ne mangeant pas au restaurant quotidiennement. Comme toujours, à chacun sa manière de faire et de voyager, il n’y a pas de bonne manière tant qu’on prend du plaisir !

Et vous ?

Voilà pour tous les aspects préparatifs et arrivée sur place 🙂 N’hésitez pas à nous poser vos questions et à donner vos conseils et recommandations, et on vous donne RDV dans le prochain article pour un récapitulatif de notre séjour à LA, la première ville que nous avons visité durant ce roadtrip !